Alpine : Quelle suite pour la Formule 1 ?

Léo

alpine : quelle suite pour la formule 1 ?

La saison de Formule 1 se termine ce week-end avec un bilan décevant pour Alpine, qui se classe sixième sur dix au championnat constructeurs, soit une régression de deux places par rapport à 2022. L’écurie française se concentre déjà sur les préparatifs à venir.

Alpine termine la saison de Formule 1 en milieu de peloton

Dans cette saison de Formule 1 qui compte 22 Grands Prix et qui se termine ce week-end, Alpine a souvent été en milieu de peloton. L’équipe française termine la saison en dehors du top 5, derrière les « petites » écuries telles que Williams, AlphaTauri, Alfa Romeo et Haas. Les équipes de pointe, comme Red Bull, Mercedes, Ferrari, McLaren et Aston Martin, sont bien devant et Alpine n’a jamais pu rivaliser régulièrement avec elles. Les deux seuls podiums obtenus par Esteban Ocon à Monaco et Pierre Gasly à Zandvoort ont été les seules lueurs d’espoir dans une saison difficile pour Alpine.

Des changements en coulisses

La saison a été agitée pour Alpine, non seulement sur la piste, mais aussi en coulisses. En juillet, le directeur d’Alpine, Laurent Rossi, ainsi que le directeur de l’équipe, le directeur sportif et le directeur technique ont été débarqués. Ces changements ont propulsé Bruno Famin, ancien patron de Peugeot Sport et de la FIA, au premier plan. Il a pris la tête de l’équipe de Formule 1 par intérim et a entamé une évaluation approfondie de l’équipe.

Un nouveau style de management

Bruno Famin tente d’instaurer une nouvelle mentalité au sein de l’équipe. Il encourage l’équipe à prendre des risques, à faire preuve d’audace et à ne pas craindre l’échec. Il pousse également les membres de l’équipe à reconnaître leurs lacunes respectives et à travailler ensemble pour les surmonter. Cette approche vise à créer une unité entre les usines britannique et française d’Alpine et à améliorer la performance et la fiabilité de l’équipe.

Lire aussi :   Il vole et vend la voiture de son ami sans autorisation

Les défis à venir

Alpine se concentre déjà sur la saison 2024, avec des changements de conception sur la nouvelle monoplace en cours de validation. Cependant, l’échéance cruciale pour Alpine sera 2026, lorsque de nouveaux règlements seront introduits. Pour préparer ces changements, Alpine a recruté Eric Meignan, ancien responsable de la division moteur de Ferrari, en tant que directeur technique du département moteur. Bruno Famin a la confiance de sa hiérarchie pour restructurer l’équipe et la mettre sur la bonne voie.

Le Français Théo Pourchaire vise le titre en Formule 2

Le pilote français Théo Pourchaire a la possibilité de remporter le titre de champion de Formule 2 ce week-end lors de la dernière manche de la saison. Après avoir terminé vice-champion en 2022, Pourchaire compte une avance de 25 points sur son rival Frederik Vesti et pourrait être couronné dès la course de samedi à Abu Dhabi. En plus de son programme en Formule 2, Pourchaire participera également à la première séance d’essais libres de Formule 1 au volant de l’Alfa Romeo.

La dernière étape de la série Alpine F1 Team Inside est sortie

Le dernier tome de la série de livres « Alpine F1 Team Inside » est sorti le 23 novembre. Ce livre raconte les coulisses de l’écurie Alpine en Formule 1, en suivant Esteban Ocon et Pierre Gasly de l’usine châssis d’Enstone à celle des moteurs à Viry-Châtillon. Le journaliste Julien Billiotte relate les événements marquants de la saison de Formule 1.