Après 59 tentatives, il réussit enfin son examen du code de la route !

Léo

après 59 tentatives, il réussit enfin son examen du code

Un Britannique a finalement réussi son 60e essai de l’examen du Code de la route. Cette situation est plus courante qu’on ne le pense au Royaume-Uni.

Une persévérance exemplaire pour décrocher le permis de conduire

Cha Sa-soon, une Sud-Coréenne, a réussi à obtenir son permis de conduire après 960 tentatives. Elle a dû repasser l’examen théorique un certain nombre de fois avant d’y parvenir. Ce cas incroyable n’est pas unique, comme en témoigne l’histoire d’un Anglais qui a échoué 59 fois avant de réussir son examen du Code de la route.

Des échecs répétés mais une victoire finale

Comme le rapporte la chaîne Sky News, cet homme a rencontré de grandes difficultés à l’examen théorique du permis de conduire, échouant pas moins de 59 fois. Au Royaume-Uni, cet examen est réputé pour sa complexité. Malgré cela, le candidat a persévéré et a finalement réussi à la 60ᵉ tentative.

Cette prouesse n’a pas été sans conséquence financière. En effet, il a dépensé près de 1 400 livres sterling, soit plus de 1 600 euros, pour réussir cet examen. Bien que son identité reste secrète, les journalistes britanniques ont découvert qu’il avait passé l’examen à Redditch, dans le Worcestershire.

Cette histoire est exceptionnelle, mais elle n’est pas isolée. Selon les données de la Driver and Vehicle Standards Agency, de nombreux candidats ont échoué à plusieurs reprises à l’examen théorique du permis de conduire au Royaume-Uni. Durant le premier semestre 2023, d’autres candidats ont également échoué à cette épreuve à plusieurs reprises avant de finalement la réussir.

Un taux de réussite en baisse constante

Ce candidat détient le record de tentatives cette année, mais d’autres personnes ont dû passer l’examen un grand nombre de fois avant de l’obtenir. À Hull, un candidat a échoué 58 fois, tandis qu’à Guildford, un autre a réussi à la 56ᵉ tentative. À Tunbridge Wells, une personne n’a réussi l’examen qu’après sa 53ᵉ tentative.

Lire aussi :   Un monstre de puissance avec 1000 chevaux : le SUV Cadillac se transforme !

Ces résultats ne sont pas surprenants, car le taux de réussite à l’examen du Code de la route au Royaume-Uni est en chute libre. Selon le département des Transports britannique, ce taux est passé de 65 % lors de la saison 2007/2008 à seulement 44 % sur la période 2022/2023. Camilla Benitz, directrice générale de l’AA Driving School, a souligné l’engagement des candidats à réussir cet examen difficile et a rappelé qu’il ne faut pas sous-estimer sa complexité.