Entrée au musée des 24 Heures du Mans pour une moto d’exception

Léo

entrée au musée des 24 heures du mans pour une

La Sunbeam Long-Stroke est la moto symbolique du gagnant du premier Grand Prix de France en 1921.

La Sunbeam Long-Stroke : une moto emblématique du premier Grand Prix de France en 1921

Le directeur du musée des 24 Heures du Mans est fier de pouvoir exposer la Sunbeam Long-Stroke, une moto qui a marqué l’histoire en remportant le premier Grand Prix de France en 1921. Cet exemplaire emblématique a été récupéré par un spécialiste de motos anciennes de Laval.

En effet, cette moto est considérée comme un incontournable du musée. Lorsque Le Mans a été choisi pour organiser le premier Grand Prix de l’histoire en 1921, c’est la Sunbeam Long-Stroke qui s’est imposée.

La « speedman machine » du circuit des 24 Heures du Mans il y a un siècle

Surnommée la « speedman machine », la Sunbeam Long-Stroke était très appréciée par les passionnés de moto il y a cent ans. Il convient de souligner que le circuit des 24 Heures du Mans était bien différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, avec une longueur de 17 kilomètres et un tracé traversant la ville. Il faudra attendre deux ans pour que le circuit prenne sa forme actuelle.

La course durait alors 3 heures, au cours desquelles la Sunbeam Long-Stroke devait parcourir 18 tours, soit une distance de 310,76 km. Dans la catégorie des 500 cm3, elle atteignait une vitesse de pointe de 140 km/h.

La particularité de la « speedman machine » était sa boîte de vitesse, située sur le côté droit de la moto. Cela signifiait que le pilote devait lâcher le guidon à chaque changement de vitesse ! Il fallait donc être très habile pour y parvenir sans difficulté. La moto était également équipée d’une boîte à outils à l’arrière en cas de problème mécanique.

Lire aussi :   Depuis 10 mois, son carrossier répare sa voiture

Le directeur du musée, Patrice Bourrigaud, a exprimé son souhait de voir des pilotes tels que Johann Zarco ou Fabio Quartararo essayer cette moto. Peut-être aurons-nous l’occasion de les voir à l’œuvre lors du Grand Prix de France de MotoGP le 12 mai 2024 ? À suivre…