Il rachète sa voiture aux enchères à un prix plus élevé après l’avoir mise en vente !

Léo

il rachète sa voiture aux enchères à un prix plus

Le vendeur de cette Mercedes-AMG Classe G 63 a été confronté à un échec lorsqu’il a essayé de vendre son véhicule tout-terrain aux enchères.

Vendre sa voiture aux enchères en ligne : une expérience coûteuse

En France, il est rare de vendre sa voiture aux enchères en ligne, mais cette pratique est courante dans d’autres pays. C’est ainsi que le propriétaire d’une Mercedes-AMG Classe G 63 a décidé de procéder pour obtenir le meilleur prix possible pour son véhicule. Cependant, il s’est retrouvé avec une mauvaise surprise : il a dû payer plus cher pour racheter sa propre voiture. Cette histoire surréaliste s’est déroulée sur le site Bring A Trailer (BaT), spécialisé dans la vente de voitures aux enchères.

Un SUV puissant, mais pas rentable

La valeur de ce 4×4, équipé d’un moteur V8 développant 585 chevaux et un couple maximal de 850 Nm, est estimée à environ 216 000 euros. Avec son injection directe, ses deux turbocompresseurs et son système de déconnexion des cylindres, il est difficile de trouver un SUV aussi puissant que celui-ci. Le propriétaire espérait donc en tirer un bon prix lors de la vente.

Cependant, Bring A Trailer, comme toutes les maisons de ventes, prend une commission de 5% sur chaque vente aux enchères. Par conséquent, si une vente atteint 100 000 euros, l’acheteur doit payer 105 000 euros, dont 5 000 euros sont destinés au site Internet. Dans le cas présent, le propriétaire a voulu jouer au plus malin en demandant à un ami de surenchérir sur le prix de sa voiture afin de faire monter artificiellement son prix. Cette pratique est contraire à l’éthique, car elle fait payer un autre acheteur plus que la valeur réelle du bien. Mais cette stratégie s’est retournée contre lui.

Lire aussi :   Traîneau du Père Noël : conduite en état d'ivresse

Le prix initial de la voiture était de 90 000 dollars (84 595 euros), puis le propriétaire a fait une offre à 86 000 dollars (80 836 euros) pour augmenter la valeur de sa voiture. En conséquence, il s’est engagé à payer les 5% de commission pour le site. Personne n’a surenchéri au-delà de 86 000 dollars, et le propriétaire a donc dû débourser 4 300 dollars (4 041,81 euros), soit 5% de la vente, pour racheter sa propre voiture sur le site d’enchères. Malgré une dernière tentative de vendre sa voiture au plus offrant (excepté lui-même), le directeur du site a refusé sa proposition, car le propriétaire a avoué que son ami avait également surenchéri. L’auteur des enchères frauduleuses ne retentera certainement pas l’expérience de si tôt !