Le programme 2024-2025 : Mutation de la gamme Renault, découvrez les nouveautés.

Léo

le programme 2024 2025 : mutation de la gamme renault, découvrez

Depuis l’arrivée de Luca de Meo en tant que directeur de Renault à l’été 2020, de nombreuses nouveautés ont été lancées à un rythme soutenu, ce qui peut parfois être déroutant. La stratégie, les modèles, l’électrification et le design sont autant de sujets abordés dans cet article d’Auto Plus qui dresse un bilan de la situation.

Renault : Une « Renaulution » pour relancer la marque

Depuis le début des années 2020, Renault a connu des difficultés avec des ventes en baisse, un plan produit peu enthousiasmant et l’affaire Ghosn. Cependant, une véritable révolution s’est imposée chez Renault avec le plan stratégique de Luca de Meo, baptisé « Renaulution », visant à redresser le groupe et la marque. Cette révolution s’est traduite par une évolution significative de la gamme, qui continue de se transformer.

Modèles inédits et design réinventé

Ces trois dernières années, Renault n’a pas chômé ! La marque a dévoilé cinq modèles inédits (Megane E-Tech, Austral, Espace, Rafale et Scénic), avec un sixième en préparation (Captur XL), tout en modernisant ses best-sellers (Clio, Arkana et bientôt Captur). Renault a également fait le ménage en mettant fin à la carrière de la Talisman, du Kadjar, du Koleos, ainsi qu’aux monospaces Espace et Scénic. Cependant, les noms de ces modèles ont été conservés et réattribués respectivement à un SUV familial (5 et 7 places) et à une cross-berline (entre berline et SUV). Les Zoe et Twingo disparaîtront également du catalogue l’année prochaine.

La gamme Renault se divise désormais en deux familles : une thermique, comprenant les Clio, Captur, Austral, Espace et Rafale, et une électrique, avec la Megane E-Tech et le tout nouveau Scénic. La famille électrique s’enrichira l’année prochaine avec les très attendues R5 et 4L.

Lire aussi :   Spécificités d'un véhicule électrique en matière d'assurance auto

Nouveau design et nouveaux modèles

En recrutant le designer Gilles Vidal, ancien de chez Peugeot, Luca de Meo souhaitait donner un nouveau visage à la marque. Le style des nouveaux modèles a évolué progressivement, avec des touches distinctes apparaissant d’abord sur le Rafale, telles que les feux de jour en demi-losange et une calandre totalement différente de celle de l’Austral et de l’Espace. Cependant, c’est le Scénic E-Tech qui incarne le mieux le nouveau langage stylistique de Renault. Ce style sera donc repris sur les prochains modèles, à l’exception des futures R5 et 4L qui adopteront un look néo-rétro.

Le Rafale sera le nouveau porte-étendard de la marque, représentant le haut de gamme de Renault et préfigurant l’évolution du style de la marque, ensuite incarnée par le Scénic. Ce SUV coupé de 4,71 m de long, doté d’une silhouette dynamique, repose sur la plate-forme des Austral et Espace, mais se distingue esthétiquement par des détails inédits tels que la calandre et les feux. Il sera proposé avec une motorisation full hybrid de 200 ch au lancement, puis une version hybride rechargeable de 300 ch à quatre roues motrices sera ajoutée à l’automne.

Le Captur « XL » sera le « grand frère » du modèle actuel. Il s’agit d’un modèle compact d’environ 4,40 m de longueur, offrant une alternative aux familles qui se sentiraient à l’étroit dans le Captur standard mais ne souhaiteraient pas passer au gabarit supérieur de l’Austral. Il adoptera le même design que le Captur restylé, inspiré du nouveau Scénic, avec une partie arrière spécifique. Il sera équipé de moteurs essence de 100 ch (GPL), 130 ch et 160 ch (micro-hybride 48V) ainsi que d’une motorisation hybride simple de 145 ch.

Lire aussi :   Ivre avec une bouteille à la main, retrouvée en voiture sur les voies du métro

Le nouveau Scénic, dévoilé récemment, est totalement différent de son prédécesseur. Il abandonne le style de monospace « SUVisé » du Scénic 4 au profit d’un design de cross-berline plus tendance. Il est plus long de 8 cm, avec une hauteur réduite de 8 cm. Son design symbolise le nouveau langage stylistique de Renault. Le nouveau Scénic est exclusivement électrique, basé sur la plate-forme technique de la Megane E-Tech, avec un moteur de 170 ch et une batterie de 60 kWh offrant une autonomie annoncée de 420 km. Une version de 218 ch avec une batterie de 87 kWh offrant une autonomie supérieure (plus de 620 km à vérifier) sera également proposée.

La R5, modèle emblématique inspiré de la version originelle des années 1970, est l’un des modèles les plus attendus de Renault. Elle adopte un style néo-rétro avec une bouille sympathique, des ailes élargies, des feux verticaux et un gabarit réduit d’environ 3,92 m de longueur. Elle sera entièrement électrique, avec un moteur de 136 ch et une batterie offrant une autonomie de 300 à 400 km. Elle sera également équipée d’un train arrière multibras pour une meilleure agilité. Son prix est espéré en dessous de 25 000 € (hors bonus).

La 4L, autre modèle emblématique de Renault, sera réincarnée sous la forme d’un petit SUV. Elle conservera la silhouette carrée, les optiques intégrées à la calandre et le hayon vertical, dans un gabarit d’environ 4,15 m de longueur. Elle partagera la plate-forme CMF-BEV avec la R5 et sera équipée du même moteur électrique de 136 ch, ainsi que des batteries de 40 et 52 kWh.

Lire aussi :   Ford Capri retrouvée abandonnée dans un garage 40 ans après.

En résumé, Renault opère une véritable révolution avec son plan « Renaulution ». La marque propose une gamme qui évolue rapidement, avec de nouveaux modèles inédits et un design réinventé. La famille se divise en deux, avec une gamme thermique et une gamme électrique. Les prochains modèles adopteront le nouveau langage stylistique de Renault, à l’exception des R5 et 4L qui auront un look néo-rétro. Ces nouveaux modèles, tels que le Rafale, le Captur XL, le Scénic et la R5, offriront une diversité de motorisations, de l’hybride au tout électrique. La révolution de Renault est en marche et promet de redonner un nouvel élan à la marque.