« Le ressort est cassé » : l’analyse du rédacteur en chef

Léo

« le ressort est cassé » : l'analyse du rédacteur

En 2023, le nombre d’immatriculations de voitures électriques a frôlé les 300 000, ce qui constitue un nouveau record. Cependant, ce record est régulièrement battu chaque année depuis plus de dix ans, sauf pour les amateurs de lithium-ion qui peuvent s’en réjouir.

Les ventes de voitures électriques en France franchissent un cap important

En France, le marché des voitures électriques a atteint un nouveau record avec plus de 100 000 ventes en 2020, soit une hausse significative par rapport aux 10 000 ventes enregistrées en 2014. De plus, ce nombre a doublé en seulement deux ans. Les experts estiment que d’ici 2023, les ventes pourraient atteindre les 300 000 unités, marquant ainsi une nouvelle étape dans l’adoption de ces véhicules électriques sur le marché français.

Les défis et les réussites de l’industrie automobile électrique

Cependant, malgré cette progression encourageante, il est important de prendre en compte certains aspects négatifs. Chaque voiture électrique vendue a coûté au contribuable un minimum de 5000 €, ce qui soulève des questions quant à la viabilité économique de cette transition. De plus, les voitures électriques représentent encore moins de 20% des ventes de voitures neuves en France.

Une autre préoccupation concerne la concentration des ventes autour de quelques modèles. Le top 5 des voitures électriques les plus vendues représente près de la moitié du marché. Parmi ces modèles, deux Tesla, notamment le Model Y, ont dominé la catégorie. Cependant, la Dacia Spring, qui occupe la deuxième place du classement (et la première chez les particuliers), a été relativement ignorée par les médias. Pourtant, avec près de 30 000 ventes en 2023, cette voiture roumaine représente près de 10% du marché, ce qui en fait un véritable succès populaire. Malheureusement, elle a été exclue du bonus écologique en raison de réformes protectionnistes anti-chinoises. Les personnes à revenu modeste devront se tourner vers les options de location pour accéder à ces véhicules.

Lire aussi :   Qu'en pensent nos lecteurs du Mitsubishi ASX ?

Malgré ces défis, l’industrie automobile électrique en France continue de progresser. Les constructeurs et les gouvernements travaillent ensemble pour surmonter ces obstacles et encourager davantage d’acheteurs à adopter cette technologie plus respectueuse de l’environnement.