Le voisinage victime des incendies causés par le boulanger du village

Léo

le voisinage victime des incendies causés par le boulanger du

À l’âge de 23 ans, il a été condamné pour une série d’incendies volontaires de voitures qu’il avait perpétrés à Challes pendant un mois.

Un boulanger de 23 ans met le feu aux voitures pour se faire des amis

Depuis la mi-octobre, un boulanger âgé de 23 ans et installé à Challes, en France, a pris une décision pour le moins controversée dans le but de « connaître des gens et voir les pompiers faire un super travail » : il a décidé de mettre le feu aux voitures de ses voisins. Alors que la commune est encore sous le choc, les enquêteurs tentent de comprendre le comportement de cet artisan après sa série d’incendies volontaires.

Les dégâts causés par les incendies volontaires

Les dégâts causés par les feux de voitures dans cette commune de Sarthe sont encore visibles sur le sol, où le goudron a fondu. Les véhicules du voisinage, qui étaient stationnés à quelques pas de la boulangerie, ont été complètement calcinés par ce jeune adulte le samedi 4 novembre dernier.

Les soupçons se sont rapidement portés sur ce pyromane insoupçonné lorsque les enquêteurs ont constaté qu’il se trouvait systématiquement sur les lieux des incendies. Il était même parfois celui qui alertait les secours. En plus des voitures, il s’était également attaqué à d’autres cibles telles que les poubelles, les boîtes à livres, une dépendance et une porte de garage. Sa méthode était simple : il utilisait du journal et des tissus enflammés.

Pris en flagrant délit grâce à la vidéosurveillance

Moins d’une semaine après les derniers incendies, le vendredi 10 novembre, cet individu a été arrêté par les gendarmes. Ce qu’il ignorait, c’est que ces derniers avaient mis en place un système de vidéosurveillance pour surveiller les alentours de la boulangerie. Les images montrent clairement cet homme faire des allers-retours entre la boulangerie et un véhicule auquel il met le feu.

Lire aussi :   La Renault 5 électrique, premier véhicule en France capable d'alimenter votre maison.

Après son arrestation, il a été condamné à 18 mois de prison, dont 9 mois avec sursis, par le tribunal judiciaire du Mans. Il a également été placé sous mandat de dépôt de 9 mois. Le boulanger a reconnu tous les faits, à l’exception du premier incendie pour lequel il a été relaxé. Sa motivation surprenante pour expliquer ses actes est la suivante : « Je voulais voir les pompiers, parce que c’est un beau métier. J’aurais voulu l’exercer. J’ai aussi voulu faire connaissance avec les voisins, qu’ils sortent et qu’on discute. » Des témoins ont raconté qu’il posait des questions aux gendarmes sur leur façon d’enquêter et les peines encourues pour les incendies volontaires, ce qui est assez suspect. Sa volonté de socialiser et de trouver du spectacle lui coûtera cher…