Mis en demeure pour conservation de 70 épaves de voitures sur sa parcelle

Léo

mis en demeure pour conservation de 70 épaves de voitures

Les autorités gouvernementales et la Gendarmerie ont récemment découvert un site en plein air appartenant à un garagiste passionné de voitures de collection.

Mise en demeure d’un garagiste pour abandon de véhicules dans la nature

Dans la commune d’Escamps, dans l’Auxerrois (Yonne), un garagiste a récemment été mis en demeure par les autorités pour avoir laissé 70 épaves de voitures à ciel ouvert, en pleine nature. Cette situation n’est pas nouvelle, car le garagiste avait déjà reçu un ordre de nettoyer le site par le passé, mais il ne l’a pas respecté.

Des voitures en mauvais état abandonnées au milieu de la végétation

C’est au milieu de la végétation que ces carcasses de véhicules sont entassées les unes sur les autres. Bien que cela puisse ressembler à une décharge illégale ou une casse, il s’agit en réalité d’un garage. Les services de l’État ont donc dû intervenir, avec une opération menée par la Gendarmerie et les services de la Dréal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) le 31 janvier dernier.

Un problème dénoncé depuis 2021

Lors de leur intervention, les forces de l’ordre ont découvert que le garagiste travaillait toujours sur la parcelle. Cependant, sur le plan administratif, ce terrain est considéré comme des « installations classées pour la protection de l’environnement au titre de la rubrique 2712 (Installation d’entreposage, dépollution, démontage ou découpage de véhicules hors d’usage ou de différents moyens de transports hors d’usage) ».

Lors du contrôle, les autorités ont été particulièrement surprises par le nombre de véhicules entreposés. Ces 70 carcasses représentent un risque pour l’environnement, d’autant plus que des pièces détachées sont dispersées sans que le garagiste ne dispose des autorisations nécessaires. Le maire de la commune, Yves Vecten(SE), souligne : « Cet endroit ne respecte pas la législation, on ne peut pas laisser dans l’environnement des choses comme ça. On peut se demander s’il n’y a pas des produits dangereux, on est à proximité d’un ruisseau, on ne sait pas s’il peut y avoir des jus, des substances nocives qui peuvent arriver dans l’eau. »

Lire aussi :   Création d'un Hummer H1 coupé en deux par eux.

Le garagiste tente de se défendre en affirmant que la plupart de ses véhicules sont encore en état de rouler et qu’il attend simplement de les vendre, les réparer ou se débarrasser de ceux qui ne sont plus en état.

Selon la loi, il est interdit d’entreposer plus de 10 véhicules non roulants considérés comme des épaves. Le propriétaire dispose donc de trois mois pour nettoyer l’ensemble du site…