Renault Master TGV : un van inspiré du TGV français !

Léo

renault master tgv : un van inspiré du tgv français

Ces fourgonnettes Renault ont été modifiées pour avoir l’apparence de la cabine d’un train à grande vitesse. La SNCF les avait commandées en 1981.

Des vans Renault en forme de cabine de TGV utilisés pour promouvoir le train à grande vitesse

En 1981, la SNCF a commandé un van très particulier à Renault pour promouvoir le TGV. Le premier TGV venait d’être inauguré en France et il fallait convaincre le public de l’emprunter. Pour cela, la SNCF a mis en place une campagne marketing originale : des vans Renault en forme de cabine de TGV ont été utilisés lors du Tour de France de la même année.

Un partenariat avec Durisotti pour transformer des Renault Master en vans aux allures de TGV

Ce van étrange n’a pas été conçu par Renault lui-même, mais par Durisotti, l’un des principaux équipementiers français de véhicules utilitaires. La SNCF avait demandé à ce que des fourgonnettes Renault Master soient transformées pour ressembler à des trains. Pour créer le Renault Master TGV, Durisotti a utilisé un modèle des années 80 et a réalisé des modifications esthétiques pour rappeler immédiatement le design d’un train.

Ces vans étaient équipés d’une traction avant, d’une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports et d’un moteur diesel à quatre cylindres. Ils portaient également la livrée du TGV Sud-Est, le premier TGV inauguré par la SNCF en 1981. De plus, ils étaient équipés de plateformes d’observation à l’arrière, semblables à celles des trains de voyageurs traditionnels.

Le succès de la campagne et une deuxième série de vans en 1986

La campagne de promotion a été un succès lors du Tour de France de 1981. Les vans Renault ont même été utilisés lors d’autres compétitions de vélo dans le monde. Cependant, ces fourgonnettes étaient difficiles à conduire, notamment en raison d’un système de freinage inadapté aux étapes de montagne. De plus, elles fonctionnaient en partie grâce à un groupe électrogène, ce qui rendait l’air irrespirable à l’intérieur.

Lire aussi :   Alternative au cobalt : des chercheurs trouvent enfin les batteries électriques

En 1988, la SNCF a lancé une deuxième série de ces vans Renault pour promouvoir le lancement du TGV Atlantique. Cependant, il est aujourd’hui impossible de savoir ce qu’il est advenu de ces véhicules.