Transformation d’une Fiat Multipla en voiture de sport atteignant 300 km/h.

Léo

transformation d'une fiat multipla en voiture de sport atteignant 300

Cet habitant du Var dispose d’une collection impressionnante de Fiat Multipla qu’il a transformées en véhicules de tuning exceptionnels.

Un Varois se lance le défi de faire accélérer une Fiat Multipla jusqu’à 300 km/h

Avec son allure atypique, on aurait du mal à imaginer la Fiat Multipla en tant que voiture de sport. Pourtant, un résident de Var a décidé de relever ce défi audacieux. Le 9 décembre prochain, il sera présent sur le circuit du Luc, au volant de sa Fiat Multipla insolite. Sa communauté en ligne se montre enthousiaste à l’idée de découvrir ses capacités.

Une Fiat Multipla pas comme les autres

Franck Delage, un passionné des Fiat Multipla, possède désormais huit modèles dans son garage. Samedi prochain, il se lancera au volant de son modèle le plus puissant. Ce véhicule, modifié par cet adepte du tuning automobile, peut sembler excessif, mais c’est également ce qui le rend unique et charmant.

Même s’il a initialement créé une chaîne YouTube appelée « Quartier général du troll », Franck s’est rapidement pris au jeu et ses voitures sont bien plus que de simples véhicules de tuning.

L’humour avant tout

Le nom de sa chaîne YouTube laisse entendre que Franck ne se prend pas au sérieux. Cela transparaît dans chacune de ses vidéos. Le créateur de contenu explique : « Au départ, nous nous amusions à parodier les fans de tuning qui sont restés bloqués dans les années 90 et qui se rassemblent sur les parkings de supermarchés. Nous faisions également des parodies de films tels que Fast and Furious. »

Lire aussi :   Le premier Monster Truck fonctionnant à l'hydrogène : un modèle de 1000 chevaux.

Cet ancien carrossier, devenu sellier, compte désormais un million d’abonnés. Depuis trois ans, il a pour projet de transformer une Fiat Multipla en une voiture de sport. Son objectif est de réaliser des drifts avec ce véhicule souvent critiqué pour son allure atypique.

Ainsi, la Multipla est devenue la Multidrift, avec l’aide de ses abonnés. Franck explique les modifications nécessaires pour atteindre son but : « Pour faire des drifts, il faut une propulsion et les Multipla sont des tractions. J’en ai donc soudé une sur un châssis de BMW E36. »

Le moteur d’origine a été remplacé par un modèle de 350 chevaux. Après près de 700 heures de travail, la voiture atteint une vitesse de pointe de 306 km/h. Le 9 décembre sur le circuit, elle répondra-t-elle aux attentes ? Réponse au prochain épisode…