Un conducteur ivre et sans assurance donne le volant à son fils de 15 ans

Léo

un conducteur ivre et sans assurance donne le volant à

Suite à une consommation excessive d’alcool, un conducteur non titulaire du permis de conduire ni d’une assurance a confié les commandes de son véhicule à son fils de 15 ans, avant d’être interpellé par les autorités.

Un homme ivre laisse son fils conduire et se fait interpeller

Dans le département du Lot, un individu en état d’ivresse a commis une grave erreur en laissant son fils de 15 ans prendre le volant de sa voiture afin d’éviter de recevoir une amende. Malheureusement pour lui, la situation a rapidement tourné au cauchemar lorsqu’il s’est fait arrêter par la police. De plus, il s’est avéré que le véhicule n’était pas assuré et que l’homme était un récidiviste. Ces événements se sont déroulés le 4 novembre 2023 et le 19 août 2023.

Son fils parvient à réagir face aux policiers

Par chance, le fils de cet individu a réussi à prendre le contrôle du véhicule et à freiner devant les policiers. Cependant, ce père de trois enfants a dû comparaître devant le tribunal correctionnel de Cahors le mardi 7 novembre 2023 pour répondre de ses actes. Les charges retenues contre lui comprennent la conduite sans permis et en récidive, la mise en circulation d’un véhicule non assuré et en récidive, ainsi que le vol par escalade dans un entrepôt et en récidive le 19 août.

Le père de famille avait bu plusieurs verres le 4 novembre dernier lorsque son fils lui a demandé de l’emmener chez un ami. Ne pouvant pas conduire en raison de son état d’ivresse, il a décidé de céder le volant à son adolescent. Suite aux contrôles d’alcoolémie effectués, il a été constaté qu’il avait un taux d’alcoolémie de 2g. Il a été rapidement interpellé par les policiers. Selon ses dires, il avait consommé quelques bières de 50 cl après une dispute avec son épouse concernant des factures impayées et des problèmes financiers.

Lire aussi :   Quels sont les modèles de SUV compacts consommant le moins ?

En plus de ces problèmes, le véhicule dans lequel se trouvaient le père et son enfant n’était pas assuré et présentait un problème de direction. Lorsqu’ils sont arrivés chez l’ami en question, le fils a demandé à son père de monter à l’arrière de la voiture sans rien lui révéler. Le père a supposé que son fils avait opté pour la conduite accompagnée. Cependant, après avoir parcouru quelques kilomètres, la voiture a eu un accident. L’enfant sera jugé au tribunal pour enfants. Quant au père, le procureur réclame 8 mois de prison ferme avec maintien en détention. Finalement, il est condamné à 6 mois de prison ferme. De plus, son véhicule a été saisi.