Le mouvement social se durcit en Suède contre Tesla.

Léo

Tesla grève

En l’absence d’une convention collective, plus de 600 employés de Tesla en Suède ont déclenché une grève. Le constructeur américain, qui refuse de reconnaître les syndicats, risque de voir ses activités portuaires totalement paralysées dans le pays.

La grève des salariés de Tesla en Suède s’intensifie

Alors que la grève aux États-Unis a pris fin, les salariés de Tesla en Suède voient leur mouvement se durcir, faute de parvenir à un accord sur une convention collective. Le syndicat IF Metall, à la tête de cette fronde, a annoncé une augmentation du nombre de grévistes.

Jusqu’à présent, 130 mécaniciens de Tesla, répartis dans dix ateliers à travers la Suède, refusaient de réparer des véhicules américains. Depuis vendredi, ce sont 470 grévistes supplémentaires, travaillant dans 17 autres ateliers, qui se sont joints au mouvement.

Le porte-parole d’IF Metall, Jesper Pettersson, a précisé que ces personnes continueraient à travailler normalement et à effectuer leurs tâches sur d’autres modèles de voitures, à l’exception des Tesla.

Une nouvelle réunion est prévue lundi, mais aucune information n’a été donnée sur l’état d’avancement des négociations.

Les conventions collectives au cœur du conflit

En Suède, les conventions collectives, négociées secteur par secteur, jouent un rôle essentiel dans le modèle de marché du travail. Elles couvrent près de 90 % des salariés suédois et leur garantissent des salaires minimums et des conditions de travail.

Cependant, les ouvriers de Tesla, bien qu’étant syndiqués, ne bénéficient pas de ces conventions collectives sectorielles, car leur entreprise n’a pas signé celle qui régit leur secteur. Le constructeur automobile a toujours rejeté les appels à la syndicalisation parmi ses 127 000 employés dans le monde.

Lire aussi :   GM déçu par l'escalade irresponsable de la grève

De son côté, le syndicat suédois des travailleurs du transport a annoncé son soutien à la grève d’IF Metall et a menacé de bloquer le chargement et le déchargement des voitures Tesla dans quatre ports suédois à partir du 7 novembre 2023, à moins qu’un accord ne soit conclu d’ici là. (source : AFP)