Les ventes calent aux États-Unis pour les véhicules électriques

Léo

Ventes de véhicules électriques USA

Aux États-Unis, les ventes de voitures électriques diminuent en raison de l’inflation, des prix élevés et des problèmes liés aux infrastructures de recharge. Cette situation incite les constructeurs à réévaluer leurs investissements dans ce domaine.

Les véhicules électriques ont du mal à séduire les États-Unis

Après dix mois d’activité, les véhicules électriques représentent 16 % du marché en France et 14 % en Europe, avec des progressions à deux chiffres. Cependant, les États-Unis semblent moins enthousiastes à l’égard des voitures électriques.

En effet, plusieurs constructeurs américains ajustent leurs véhicules, révisent leurs objectifs et retardent des projets, cherchant à écouler leurs stocks invendus.

Neil Saunders, directeur chez Globaldata, commente : « Le ralentissement des ventes de véhicules électriques est plus marqué que pour les autres catégories de véhicules et le contexte économique n’est pas la seule explication. » Il explique que les véhicules électriques posent un problème spécifique en raison de leur autonomie limitée et du réseau de recharge encore insuffisant.

Les défis des véhicules électriques aux États-Unis

Une étude du CTA, organisateur du salon de l’électronique (CES) de Las Vegas, révèle que 76 % des conducteurs envisageant d’acheter un véhicule électrique le considèrent comme une forme fiable de transport. Cependant, des inquiétudes persistent quant au manque de points de recharge (36 %), à la longévité de la batterie (39 %) et au coût d’achat (38 %).

Selon Cox Automotive, en octobre 2024, le prix moyen d’un véhicule électrique aux États-Unis s’élevait à 51 762 dollars, soit une baisse de 13 000 dollars par rapport à l’année précédente, mais près de 4 000 dollars de plus que toutes les autres motorisations. De plus, malgré la hausse des cours, le prix du carburant reste deux fois moins cher aux États-Unis qu’en France ou au Royaume-Uni, ce qui rend la recharge électrique moins attractive.

Lire aussi :   Arrival en Europe : La fin approche

Les constructeurs automobiles, comme Tesla et Ford, sont conscients de ces défis et cherchent à réduire le coût des véhicules. Elon Musk, patron de Tesla, souligne l’importance de réduire les prix pour maintenir les mensualités des ménages stables. Ford et GM cherchent également à simplifier leurs véhicules pour réduire les coûts de fabrication.

Malgré ces difficultés, les ventes de véhicules électriques aux États-Unis restent significatives. Tesla a vendu plus de 490 000 véhicules électriques neufs sur les dix premiers mois de l’année, tandis que Ford vise à revenir au niveau pré-Covid et pré-inflation de 13 % du budget mensuel des ménages consacré à l’automobile.

En conclusion, bien que les véhicules électriques rencontrent des obstacles aux États-Unis, les législations fédérales récentes, telles que les subventions pour les stations de recharge et les crédits d’impôt, devraient stimuler les ventes à long terme. La trajectoire reste donc favorable aux véhicules électriques.