Réduction de la voilure à l’usine Stellantis de Mulhouse

Léo

Stellantis suppressions de postes usine de production de Mulhouse

À partir de mars 2024, l’usine Stellantis de Mulhouse (68) mettra fin à son équipe de nuit, entraînant la suppression de plus de 600 postes d’intérimaires. La cadence de production sera réduite de 1 030 à 830 véhicules par jour.

Stellantis Mulhouse : Arrêt de la demi-équipe de nuit et suppression de près de 600 postes

La direction de Stellantis Mulhouse a annoncé lors du CSE du 24 janvier 2024 la fin de la demi-équipe de nuit à partir du 4 mars 2024, selon un communiqué de la section CFE-CGC. Cette décision entraînera la suppression d’environ 600 postes.

Ces suppressions toucheront les emplois d’intérimaires dans la demi-équipe de nuit ainsi que dans les équipes de journée, afin de permettre le reclassement des salariés permanents de nuit. Ronald Laventin, délégué CFDT, a chiffré ces suppressions à 630.

Les suppressions de postes auront lieu progressivement au fur et à mesure de l’expiration des contrats d’intérim, ont précisé la CFE-CGC et la CFDT.

La direction du site a confirmé la décision d’arrêter la demi-équipe et sa date d’effet, mais n’a pas pu fournir de chiffre précis sur le nombre de suppressions d’emplois.

Une réponse à la baisse de la demande

Selon le porte-parole de Stellantis Mulhouse, cette mesure vise à s’adapter à la baisse de la demande sur les marchés. Elle réduira la cadence quotidienne du site de 1 030 à 830 véhicules, incluant les modèles Peugeot 308, Peugeot 408 et 508, DS7, tous disponibles en motorisation thermique, hybride rechargeable et électrique.

Les syndicats estiment que cette décision est le résultat de plusieurs facteurs, tels que le recul du marché européen, la situation géopolitique, les prochaines élections, la diminution ou la suppression des aides financières pour les véhicules électriques et hybrides en Europe, notamment en Allemagne, ainsi qu’une concurrence tarifaire agressive.

Lire aussi :   Leasing social à 40 euros/mois : Renault lance sa Twingo E-Tech

La direction de Stellantis a pris cette décision pour anticiper ce contexte difficile, selon Laurent Gautherat, délégué CFE-CGC du site.

L’arrêt de la demi-équipe de nuit n’affectera pas les embauches en CDI prévues cette année sur le site, qui s’élèvent à 112. Le nombre d’intérimaires sera réduit à environ un millier, sur un effectif total de 4 300 salariés permanents. (Avec AFP)