Réduction importante des coûts de production envisagée par Renault

Léo

Renault Re-Industry

Renault a pour objectif, avec son plan « Re-Industry », de réduire considérablement ses coûts de production. D’ici 2027, le constructeur français vise une baisse de 50 % pour les véhicules électriques et de 30 % pour les véhicules thermiques.

Réduction des coûts de production chez Renault pour les véhicules électriques et thermiques

Renault a annoncé son plan « Re-Industry » visant à réduire les coûts de production de ses véhicules électriques de 50% et de ses véhicules thermiques de 30%. Ce plan s’inscrit dans la volonté de Renault de baisser ses coûts et d’accélérer le renouvellement de ses gammes Renault, Dacia et Alpine.

La future R5 E-Tech sera produite en moins de 9 heures dans l’usine de Douai (59), contribuant ainsi à la réduction du temps de développement des véhicules de trois à deux ans.

Pour atteindre ces objectifs, Renault souhaite accélérer la digitalisation de son système industriel et renforcer les compétences de ses équipes. Le groupe compte notamment s’appuyer sur son « Metaverse », qui rassemble les postes de travail de Renault et de ses fournisseurs, permettant ainsi d’analyser finement les données de production. Cette initiative a déjà permis au groupe d’économiser 270 millions d’euros en 2023 grâce à la maintenance prédictive des installations.

Renault prévoit également de passer de 300 à 3 000 applications opérationnelles d’intelligence artificielle dans ses usines, notamment pour assurer la conformité et la traçabilité des pneumatiques lors de leur montage.

Quatre nouveaux modèles fabriqués en Turquie d’ici 2027

Lors d’une conférence de presse en Turquie, Renault a annoncé la fabrication de quatre nouveaux modèles dans son usine de Bursa, près d’Istanbul, d’ici à 2027. Cette usine produit notamment la Renault Clio.

Lire aussi :   Stellantis vise la première place mondiale des utilitaires

« Il s’agit de tirer parti de nos atouts, de faire beaucoup plus vite ce que l’on fait déjà bien, et de pousser l’ensemble du système industriel vers le maximum de son excellence tout en le réinventant », a souligné Thierry Charvet, directeur industriel et qualité du groupe.

Renault a également précisé avoir réduit de 20% la consommation énergétique de ses sites industriels depuis 2019 et vise une économie supplémentaire de 20% d’ici à 2025. Le constructeur automobile a pour objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2025 dans son pôle ElectriCity, dans le Nord de la France, qui produira 500 000 véhicules électriques par an. Il vise également cette neutralité dès 2030 pour ses sites en Europe, en utilisant notamment des énergies renouvelables. (avec AFP)