Aujourd’hui, aucun constructeur ne réussit à faire fonctionner son contrat d’agent : Jacques-Edouard Daubresse, Groupements Stellantis (AGGS)

Léo

Jacques-Edouard Daubresse Association des groupements du groupe Stellantis contrats d

Lors des dernières Rencontres du Pneu, le directeur général de l’Association des groupements du groupe Stellantis (AGGS) a évoqué les difficultés rencontrées dans la mise en place des contrats d’agent. Selon Jacques-Edouard Daubresse, il faudra encore beaucoup de temps et d’ajustements pour que les constructeurs réussissent à imposer ce nouveau modèle de distribution.

La révolution des contrats d’agent commissionnaire dans la distribution automobile

Le déploiement des contrats d’agent commissionnaire à la place des contrats de concessionnaire est une transformation majeure dans le secteur de la distribution automobile. Cette transition remet en question un écosystème bien établi depuis de nombreuses années, ce qui suscite de nombreuses interrogations chez les principaux acteurs du commerce.

Un virage difficile à négocier pour les acteurs du commerce automobile

Les acteurs du monde du commerce automobile sont confrontés à un virage abrupt avec l’adoption des contrats d’agent commissionnaire. Cette nouvelle approche de la distribution automobile remet en cause leurs méthodes de fonctionnement habituelles et nécessite une adaptation rapide.

Cette transformation ne se fait pas sans heurts, car elle implique de repenser les modèles économiques et les stratégies de vente. Les acteurs du commerce doivent faire face à de nombreux défis pour s’adapter à ce nouveau système.

Malgré les difficultés rencontrées, le déploiement des contrats d’agent commissionnaire ouvre également de nouvelles opportunités. Cette révolution dans la distribution automobile pourrait permettre une réinvention de l’écosystème, favorisant une meilleure collaboration entre les différents acteurs de l’industrie.

En conclusion, le changement des contrats de concessionnaire vers des contrats d’agent commissionnaire marque une étape importante dans l’évolution de la distribution automobile. Bien que cela représente un défi pour les acteurs du commerce, cela offre également de nouvelles perspectives pour l’industrie dans son ensemble.

Lire aussi :   Contrat d'agent en France de Stellantis repoussé à 2026