L’adoption par BMW de la technologie du « jumeau virtuel » de Dassault Systèmes

Léo

Dassault Systèmes BMW jumeau virtuel plateforme 3DExperience

Le groupe a récemment conclu un partenariat avec Dassault Systèmes afin de développer une plateforme d’ingénierie similaire à celle de l’entreprise française, 3DExperience. En utilisant des répliques virtuelles de véhicules, cet outil numérique vise à accélérer le processus de développement des prochaines voitures du constructeur allemand.

BMW s’associe à Dassault Systèmes pour développer une plateforme d’ingénierie

Le constructeur automobile BMW a annoncé son partenariat avec Dassault Systèmes pour la création d’une future plateforme d’ingénierie basée sur le système français 3DExperience. Cette collaboration vise à renforcer l’utilisation du numérique au sein de l’industrie automobile.

Plus de 17 000 employés du groupe allemand, provenant de différentes disciplines d’ingénierie, utiliseront cette nouvelle plateforme pour le développement des véhicules de la marque.

Julien Hohenstein, vice-président des processus, de la digitalisation et de la gouvernance Idea to Offer (ItO) du groupe BMW, a déclaré : « Nous ne pourrons optimiser notre processus d’ingénierie qu’en adoptant une approche numérique, en travaillant de manière connectée et en nous appuyant sur des données intégrées. La plateforme 3DExperience soutiendra cette approche à tous les niveaux du BMW Group et nous permettra d’améliorer la qualité de nos processus. »

Une technologie basée sur le jumeau virtuel

La technologie 3DExperience, selon BMW, permet aux entreprises de livrer leurs produits plus rapidement. Elle repose notamment sur l’utilisation des « jumeaux virtuels », une approche qui commence à se répandre dans l’industrie automobile. Dassault Systèmes avait déjà présenté cette technologie lors de la présentation du prototype H1st-Vision de la Software République, lors du salon VivaTech en juin 2023.

Ainsi, 3DExperience permettra aux ingénieurs de BMW de travailler sur le jumeau virtuel d’un véhicule et de le configurer pour différentes variantes de chaque modèle, en utilisant des données intégrées en temps réel. Le groupe souligne également que ces données pourront être exploitées dans d’autres domaines tels que la modélisation et la simulation.

Lire aussi :   Valeo maintient sa confiance dans les véhicules autonomes

Ce partenariat entre BMW et Dassault Systèmes n’est pas une première, les deux entreprises ayant déjà collaboré par le passé dans le développement d’innovations, notamment dans la planification et l’ordonnancement de la fabrication, ainsi que dans la conception de pièces.