Intégration de 250 000 véhicules Stellantis dans la flotte de Sixt.

Léo

Stellantis Sixt

Sixt, le loueur de voitures à court terme, a récemment conclu un accord avec Stellantis pour l’acquisition de 250 000 véhicules. Ces voitures viendront s’ajouter à sa flotte en Europe et en Amérique du Nord. Ce partenariat, d’une valeur de plusieurs milliards d’euros, prévoit la livraison des premiers véhicules au premier trimestre 2024.

Sixt signe un accord avec Stellantis pour l’achat de 250 000 véhicules

Le loueur courte durée Sixt continue de se développer à l’échelle mondiale grâce à un partenariat avec le constructeur Stellantis. Après avoir enregistré des chiffres trimestriels records, Sixt a conclu un accord avec Stellantis pour l’achat de 250 000 véhicules.

Cet accord, d’une valeur de plusieurs milliards d’euros, vise à compléter la flotte de Sixt dans les pays d’Europe et d’Amérique du Nord où l’entreprise est présente. Les livraisons s’étaleront sur trois ans, commençant au premier trimestre 2024 et se poursuivant tout au long de l’année.

Avec cet accord, Sixt souhaite répondre à un large éventail de besoins grâce à une variété de modèles, allant des citadines aux SUV, en passant par les fourgonnettes et les utilitaires. Le loueur mettra également l’accent sur les motorisations électriques.

Les marques des modèles achetés par Sixt incluent Alfa Romeo, Chrysler, Citroën, Dodge, DS Automobiles, Fiat, Jeep, Lancia, Opel, Peugeot, Ram, Vauxhall et Maserati.

Carlos Tavares, directeur général de Stellantis, se réjouit de ce partenariat, déclarant : « Avec nos marques emblématiques, nous proposons des véhicules répondant à pratiquement tous les besoins, à tous les prix et à tous les styles de vie. Ce partenariat avec Sixt permet aux clients actuels et potentiels de Stellantis de s’immerger dans nos nouvelles offres avec la motorisation la plus avancée, la connectivité et le confort. »

Lire aussi :   Nouveau ministre des Transports : Patrice Vergriete

Une fois les volumes convenus pour 2024 atteints, le constructeur et le loueur précisent que des commandes spécifiques pourront être passées « de manière flexible entre les entreprises en fonction des besoins de la flotte et de la demande ».

Un accent sur la connectivité et la décarbonation

Au-delà de la livraison des véhicules, Sixt et Stellantis cherchent à élargir leur coopération dans certaines régions du monde. Ils envisagent notamment de s’appuyer sur Mobilisight, l’entité Data as a Service (DaaS) de Stellantis, pour fournir et développer des données dans le but de créer des produits, des applications et des services destinés aux entreprises affiliées à Sixt.

Les véhicules Stellantis acquis par Sixt seront équipés des dernières fonctionnalités logicielles. Le loueur prévoit d’augmenter progressivement le nombre de véhicules connectés dans sa flotte. Cela lui permettra de recevoir des données télémétriques telles que le niveau de carburant et le kilométrage lors de la restitution d’un véhicule, afin d’optimiser la gestion de sa flotte et de mieux répondre aux besoins de ses clients.

Cet accord répond également aux objectifs de décarbonation des deux entreprises. Stellantis vise à atteindre 100 % de ventes de voitures à batterie en Europe et 50 % de VP et VUL électriques outre-Atlantique d’ici 2030, tandis que Sixt prévoit de proposer 70 % à 90 % de véhicules électrifiés en Europe d’ici la même année.

Konstantin Sixt, codirecteur général de Sixt, se félicite de cet accord, déclarant : « Cet accord nous permet d’accélérer notre stratégie de croissance après avoir déjà enregistré une progression du chiffre d’affaires mondial de près de 20 % au cours des neuf premiers mois de 2023. Cette ambition s’applique aux pays européens, mais bien sûr aussi aux États-Unis, le plus grand marché de la location au monde et le marché de croissance le plus important pour notre entreprise ».

Lire aussi :   Les cartes carburant ne connaissent pas de coup de pompe