Conduite d’un bus scolaire par une personne inconsciente de sa consommation d’alcool

Léo

conduite d'un bus scolaire par une personne inconsciente de sa

La conductrice, atteinte d’une maladie qui a entraîné une perte de goût, a été immédiatement remplacée par un autre chauffeur et retirée de son service.

Une conductrice de bus scolaire licenciée après avoir bu involontairement de l’alcool

Le 4 octobre dernier, dans l’État de New York, Amal Hanna, une conductrice de bus scolaire expérimentée de 60 ans, a vécu une journée catastrophique. Malgré ses 15 ans d’expérience dans le domaine, elle a été licenciée sur le champ. La raison ? En raison de son traitement intensif de chimiothérapie, elle a perdu la capacité de distinguer les saveurs. Malheureusement, elle a été dénoncée après avoir bu involontairement de l’alcool avant de prendre le volant du bus scolaire.

Une boisson alcoolisée confondue avec une boisson aromatisée aux fruits

La scène s’est déroulée lorsque la conductrice a voulu se désaltérer avant de prendre son service, comme elle le fait chaque matin. Cependant, ce qu’elle pensait être une boisson aromatisée aux fruits dans son réfrigérateur s’est avérée être une boisson alcoolisée. Il convient de noter qu’elle partage son réfrigérateur avec son colocataire. Malheureusement, cette erreur a été rapidement dénoncée. La boisson alcoolisée a été aperçue dans son porte-gobelet par des passants qui ont contacté les autorités. Pendant ce temps, dans le bus, des dizaines d’enfants de la Smithtown High School West se chamaillent sur le chemin de l’école.

Les autorités ont rapidement pris des mesures pour empêcher Hanna de continuer à conduire. Elle a été retirée de son poste et remplacée par un autre conducteur. L’entreprise de transport WE Transport Inc., qui l’employait, a jugé son comportement inacceptable et l’a licenciée. Cependant, cette dernière ignorait que la conductrice avait perdu la capacité de détecter la présence d’alcool dans son verre en raison de son traitement. À présent, Hanna craint de se retrouver sans-abri car elle n’a plus d’emploi.

Lire aussi :   Gare aux pièges de la Toussaint : attention aux radars autonomes

Malgré les critiques initiales, Hanna a finalement reçu du soutien. Une cagnotte a été créée pour l’aider émotionnellement et financièrement. Selon les témoignages des enfants présents dans le bus, elle est une femme bienveillante et est même comparée à une grand-mère. À l’heure actuelle, la cagnotte s’élève à 19 000 euros.

Quant à la justice, elle a décidé de ne pas poursuivre Hanna, espérant qu’elle pourra retrouver rapidement un emploi en faisant plus attention à ce qu’elle boit.