Déplacement du radar sur un chemin pour piétons

Léo

déplacement du radar sur un chemin pour piétons

Un radar fixe a été installé sur le mont Baigura, dans le Pays Basque, sans justification évidente, le long d’un sentier.

Un radar déplacé au milieu d’un sentier

Selon France Bleu, un radar fixe situé à proximité d’Ossès, dans le Pays Basque, aurait été déraciné de son emplacement initial en bord de route et posé au milieu d’un sentier. Cet appareil, qui gît désormais sur le chemin menant au sommet du mont Baigura, a connu une longue carrière de flashs et d’amendes, mais mérite maintenant un peu de repos. Cependant, sa présence en pleine nature, surplombant les Pyrénées, ne passe pas inaperçue.

Un élément intrus dans le paysage

Depuis son arrivée sur la colline, ce radar suscite de nombreuses interrogations. Les passants se demandent comment il a pu se retrouver à cet endroit et surtout pourquoi. Mais rassurez-vous, il ne pourra plus flasher les automobilistes. Désormais, seuls les piétons et les cyclistes passeront devant lui.

Depuis le dimanche 28 janvier, le radar a été repéré à cet endroit. Bien que cette histoire puisse sembler loufoque, elle n’est pas surprenante dans le contexte actuel de tension sociale en France, comme le montrent les manifestations des agriculteurs.

À l’heure actuelle, personne n’a revendiqué le déplacement de ce radar. Une chose est certaine, il a été arraché et placé à son nouvel endroit en altitude, et il ne flashera plus les automobilistes. Toutefois, il constitue désormais un élément intrus dans le paysage des promeneurs. France 3 a d’ailleurs prévenu les riverains avec humour : « Attention aux coureurs qui vont un peu trop vite, vous risquez de vous faire flasher ! »

Lire aussi :   Quelle est l'autonomie sur autoroute de la Tesla Model 3 restylée ?

Il est important de rappeler que la destruction d’un radar (incendie, vol, explosion) est passible de sanctions allant jusqu’à 75 000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement. En Italie, un individu nommé « Fleximan » est actuellement recherché pour avoir arraché de nombreux radars. Toutefois, on ignore s’il a franchi les Alpes pour s’en prendre aux radars du Pays Basque. Affaire à suivre !