« Gros raccourci » : l’édito du rédacteur en chef reformulé

Léo

« gros raccourci » : l’édito du rédacteur en chef

Le WWF critique les SUV électriques en raison de leur taille imposante et de l’utilisation de batteries volumineuses, ce qui pourrait entraîner une pénurie de matières premières comme le lithium, le cobalt et le nickel.

Les SUV électriques et la demande mondiale de métaux critiques

Depuis quelques années, les SUV électriques font l’objet de critiques concernant leur poids excessif et leur impact sur l’industrie minière. En effet, ces véhicules lourds équipés de batteries de grande capacité nécessitent une quantité importante de métaux critiques, tels que le lithium et le cobalt. Certains affirment même que si le reste du monde adoptait le même engouement que les Français pour les SUV électriques, la demande mondiale de ces métaux dépasserait l’offre d’ici la fin de la décennie.

Cependant, il est important de prendre du recul et de mettre en perspective ces critiques. Tout d’abord, il est injuste de se focaliser uniquement sur les SUV électriques français, en ignorant par exemple les pick-up américains plus imposants et équipés de batteries encore plus grandes. De plus, il est vrai que les voitures d’aujourd’hui sont plus lourdes que celles d’hier, mais cela est principalement dû aux normes de sécurité plus strictes en vigueur.

Les solutions pour réduire l’impact environnemental des SUV électriques

Face à cette problématique, différentes solutions ont été proposées. Certaines voix suggèrent de limiter les incitations fiscales pour les SUV électriques de plus de 1,6 tonne et d’imposer un malus en fonction du poids. D’autres vont même jusqu’à proposer des mesures drastiques, telles que restreindre l’accès à un deuxième véhicule familial. Cependant, ces approches semblent être des impasses, car elles ne prennent pas en compte les besoins et les préférences des consommateurs.

Lire aussi :   Création d'un Hummer H1 coupé en deux par eux.

Il est important de reconnaître que tout le monde ne pourra pas se contenter d’une petite citadine électrique pour répondre à tous ses besoins de mobilité. Les Français en particulier, qui ont des besoins spécifiques et pour qui les alternatives multimodales ne sont pas encore assez développées, ne trouveront pas satisfaction dans les SUV électriques haut de gamme, les hybrides rechargeables ou les véhicules thermiques neufs qui sont condamnés.

En attendant une technologie plus avancée et des alternatives plus adaptées, il n’y a pas de solution miracle. Il est donc nécessaire de continuer à encourager la recherche et le développement de véhicules plus légers et plus efficaces, tout en tenant compte des préférences des consommateurs et des exigences de sécurité.

Source :