Le point sur la loi montagne : les coachs Auto Plus

Léo

le point sur la loi montagne : les coachs auto

Pendant la période du 1er novembre au 31 mars, la loi montagne est en vigueur dans plusieurs départements français. Notre guide vous informe sur les équipements nécessaires à monter sur votre véhicule.

La loi montagne : équipements spécifiques obligatoires pour les automobilistes

En vigueur dans 34 départements, la loi montagne impose aux automobilistes, qu’ils soient résidents ou itinérants, de monter sur leur véhicule des équipements spécifiques. Ces dispositifs spécifiques font référence aux pneus homologués pour l’hiver, portant le marquage 3PMSF (une montagne à trois pics et un flocon), ou le symbole M+S, pour Mud & Snow (boue et neige). Il est important de noter que les pneus 3PMSF sont testés et certifiés en laboratoire, contrairement aux pneus M+S, qui ne seront plus autorisés dans le cadre de cette loi à partir du 1er novembre 2024. De plus, le véhicule doit être équipé de pneus autorisés sur les quatre roues, à défaut de quoi il doit être muni d’au moins une paire de chaînes ou de chaussettes à neige sur les deux roues motrices. En cas de non-respect de cette loi, les automobilistes ne devraient pas être verbalisés cette année, mais les forces de l’ordre peuvent exiger un demi-tour et les assurances peuvent refuser de couvrir les frais en cas d’accident.

Les différentes options pour affronter l’hiver sur la route

Les pneus hiver, également connus sous le nom de pneus neige, sont adaptés non seulement à la neige, mais aussi aux routes froides et verglacées. Leur dessin avec plus de lamelles et leur gomme élastique sous 7°C en font la solution la plus performante pour l’hiver, bien que plus coûteuse. Cependant, leur utilisation peut nécessiter l’achat de jantes supplémentaires, ce qui augmente le budget. Pour ceux qui sont équipés et bricoleurs, cela permet d’économiser les frais de permutation à chaque saison, mais il faudra faire reconfigurer les capteurs de pression en centre-auto. Si aucun autre jeu de jantes n’est disponible, il faudra prévoir le montage et l’équilibrage tous les six mois. Il est également nécessaire de prévoir un espace de stockage pour les pneus inutilisés. La permutation des pneus se fait lors du passage à l’heure d’hiver, ce qui permet de monter des jantes plus petites et des pneus à flancs plus épais, offrant un meilleur rapport qualité-prix et une meilleure résistance aux obstacles de la route en hiver. Les pneus hiver s’adressent principalement aux habitants des régions froides ou montagneuses et aux conducteurs qui se rendent fréquemment dans ces régions en hiver.

Lire aussi :   Participez à la restauration de cette voiture de collection dès maintenant !

Les chaînes sont les dispositifs les plus efficaces pour affronter la neige, mais elles occupent plus d’espace dans le coffre et leur installation peut être difficile, surtout par temps froid ou dans l’obscurité. De plus, de nombreux véhicules ne sont pas compatibles avec ce système pour des raisons techniques. Les véhicules incompatibles doivent donc être équipés de chaînes textiles ou de chaussettes à neige, qui offrent des performances similaires à celles des pneus hiver sur la neige, mais qui sont très fragiles si elles touchent le bitume. Les chaussettes à neige sont une bonne solution pour ceux qui traversent occasionnellement les régions concernées ou qui sont limités par les contraintes techniques de leur véhicule.

Les pneus toutes saisons sont composés d’une gomme similaire à celle des pneus été et d’un dessin en « V » inspiré des pneus hiver. Ils sont performants sur le mouillé, mais ne sont pas aussi sécuritaires que les pneus hiver dans les conditions pour lesquelles ils ont été conçus. Sur autoroute, ils sont moins efficaces que les pneus été, avec une sensation de conduite émoussée et un freinage plus long. Malgré la présence du marquage M+S et de la certification 3PMSF pour les meilleurs modèles, il est important de se rappeler que les pneus toutes saisons restent des pneus polyvalents avant tout. Ils conviennent aux véhicules qui roulent peu sur autoroute, dans les régions où la neige ne paralyse pas les routes, et permettent d’éviter les contraintes logistiques et les frais supplémentaires liés aux pneus hiver.