Les fraudes d’amendes pour excès de vitesse à New York atteignent 100 millions d’euros.

Léo

les fraudes d'amendes pour excès de vitesse à new york

À New York, certains conducteurs cherchent à éviter les amendes pour excès de vitesse en recourant à des plaques d’immatriculation falsifiées.

Les automobilistes de New York utilisent des plaques d’immatriculation falsifiées pour échapper aux amendes pour excès de vitesse

La ville de New York fait face à une lutte acharnée contre les infractions routières, notamment les excès de vitesse et les fraudes aux droits de péage. Cependant, de nombreux automobilistes ont trouvé une astuce efficace pour éviter les amendes et les sanctions : l’utilisation de fausses plaques d’immatriculation, voire simplement la dissimulation de leur plaque d’immatriculation.

Les agents de police ne se laissent pas tromper facilement. S’ils repèrent une voiture dont la plaque d’immatriculation a été cachée, ils sont susceptibles de suspecter une fraude. Cependant, ces pratiques s’avèrent efficaces contre les caméras de surveillance installées sur les routes de New York. Selon Carscoops, ces caméras ont rejeté plus d’un million d’amendes potentielles pour excès de vitesse l’année dernière.

Plus d’un million d’amendes potentielles non appliquées

Une étude a révélé ces statistiques alarmantes. À New York, des caméras de surveillance ont été mises en place pour contrôler automatiquement le respect des limites de vitesse. Cette mesure a entraîné une diminution des accidents de la route, selon l’étude. Cependant, ces caméras ne sont pas capables de reconnaître une voiture dont la plaque d’immatriculation est fausse ou cachée.

Il semblerait que cette pratique soit particulièrement répandue parmi les automobilistes de New York. Il suffit de cacher sa plaque d’immatriculation pour éviter que les amendes ne soient envoyées aux contrevenants. Au total, plus d’un million d’amendes potentielles n’ont pas pu être appliquées, ce qui représente un montant total de plus de 100 millions d’euros d’amendes évitées.

Lire aussi :   Gendarmerie saisit stock-car en route vers compétition

L’étude indique que ces amendes non appliquées représentent 22 % des infractions pour excès de vitesse entre janvier et juin 2023. Parmi celles-ci, plus de 320 000 cas concernent des plaques cachées, tandis que plus de 740 000 cas sont liés à l’utilisation de fausses plaques d’immatriculation, indétectables par les caméras de surveillance.

Malheureusement, cette situation risque de perdurer à l’avenir. La ville de New York a constaté une augmentation considérable de l’utilisation de fausses plaques d’immatriculation depuis 2019. Il est donc probable que les tentatives d’évitement des amendes pour excès de vitesse continuent de se multiplier.