Les hybrides sont-ils plus économiques que les diesels ? Découvrez la réponse en 8 matchs.

Léo

les hybrides sont ils plus économiques que les diesels ? découvrez

Avec la hausse du malus écologique et le prix élevé des carburants, il est intéressant de considérer les modèles hybrides, moins taxés et offrant des économies de carburant. Cependant, est-ce qu’ils sont réellement plus économiques qu’un diesel traditionnel ? Pour répondre à cette question, nous avons comparé quatre modèles hybrides simples et quatre modèles rechargeables avec leur équivalent diesel.

Le diesel en crise : les chiffres parlent

Après une domination incontestée pendant trois décennies, le diesel traverse actuellement la période la plus sombre de son histoire. Critiqué de toutes parts et délaissé par les conducteurs qui craignent de ne plus pouvoir accéder aux grandes villes, sa part de marché en France n’est plus que de 9,7 % en 2023, soit huit fois moins qu’au milieu des années 2000. Un tournant significatif s’est produit avec les voitures électriques qui, pour la première fois, représentent 16,8 % des ventes. Cependant, les grandes gagnantes de la chute du diesel sont les voitures hybrides (simples et rechargeables), qui constituent désormais près d’un tiers des nouvelles immatriculations, malgré un prix souvent plus élevé que celui des modèles essence ou diesel comparables. Cependant, il ne faut pas se laisser duper par les versions les plus économiques. Les consommations annoncées par les constructeurs pour vanter les vertus des hybrides (surtout rechargeables) sont généralement supérieures à celles du diesel équivalent dans la réalité. Il est parfois difficile, voire impossible, de récupérer le surcoût à l’achat d’un modèle électrifié, même si celui-ci bénéficie d’une réduction ou d’une exonération du malus au poids. Pour aider les consommateurs à faire le bon choix, huit matchs ont été organisés pour comparer les hybrides simples ou rechargeables à leurs équivalents diesel.

Lire aussi :   Erreur : Ils prennent par erreur en chasse la voiture d'une famille

Les critères d’évaluation

Pour déterminer la rentabilité des hybrides, plusieurs critères ont été pris en compte. Tout d’abord, le surcoût éventuel à l’achat par rapport au diesel, en prenant en compte les remises en concession, le malus écologique et la taxe au poids qui affecte certains diesels de 1 600 kg et plus, ainsi que certaines hybrides simples. Ensuite, le coût d’utilisation en carburant a été calculé avec les mesures de notre laboratoire (1,79 €/l pour le SP95-E10, 1,76 €/l pour le diesel) ainsi qu’en électricité pour les hybrides rechargeables (0,25 €/kWh à domicile). Enfin, le kilométrage nécessaire pour récupérer le surcoût à l’achat des hybrides rechargeables et celui pour lesquels les hybrides simples restent potentiellement plus économiques à l’usage que leur équivalent diesel ont été déterminés.

Alfa Romeo Tonale : un hybride qui ne convainc pas

Le Tonale 1.5 Hybrid d’Alfa Romeo, premier modèle électrifié de la marque, est l’un des rares SUV à hybridation légère capable de rouler en mode zéro émission sur de courtes distances à faible allure. Cependant, son moteur électrique de 130 ch ne suffit pas à le rendre dynamique. Paradoxalement, le moteur diesel 1.6 offre un meilleur agrément de conduite grâce à sa boîte à double embrayage plus douce et plus réactive. De plus, il se distingue par sa frugalité avec une consommation moyenne de 6,6 l/100 km. Malheureusement, le diesel Tonale est pénalisé par un malus de près de 1300 € dû à la nouvelle taxe sur le poids et les émissions de CO2. Malgré cela, il ne lui faut que 92000 km pour être plus rentable que la version hybride.

Lire aussi :   Un nouveau tournant pour l'entreprise croate Rimac

BMW X1 : le diesel l’emporte grâce à son prix

Le X1 xDrive25e, un SUV compact plug-in, est réputé pour ses performances, son autonomie électrique supérieure à la moyenne et sa consommation modérée. Cependant, son prix élevé (58 700 €) le rend moins attractif. En optant pour son équivalent diesel, le X1 xDrive23d, les consommateurs peuvent économiser 3 100 € grâce à une remise de 2 % qui compense le malus et la taxe au poids. De plus, le diesel affiche une consommation de seulement 5,6 l/100 km. Il faudrait parcourir 145000 km avec le X1 rechargeable pour effacer son surcoût à l’achat.

Citroën C5 Aircross : l’hybride 48V économique

Le C5 Aircross diesel manque de discrétion et de brio en reprises, malgré sa faible consommation de 6,2 l/100 km. En revanche, la version hybride 48V du trois cylindres PureTech, associée à une boîte à double embrayage, offre une meilleure performance, une consommation légèrement supérieure (6,7 l/100 km) et un prix inférieur de 1 400 €. Il faudrait parcourir plus de 130000 km pour que l’hybride devienne plus rentable que le diesel.

Hyundai Tucson : le diesel plus économique

Le Tucson diesel et son équivalent hybride non rechargeable sont proposés au même prix. Cependant, le diesel consomme 1 l/100 km de moins et offre une autonomie plus importante. Il faudrait parcourir 870 km supplémentaires pour que l’hybride devienne plus économique.