Restauration impressionnante de la Delahaye de 1937 qui laisse bouche bée !

Léo

restauration impressionnante de la delahaye de 1937 qui laisse bouche

Un collectionneur américain passionné par les voitures européennes d’avant-guerre a récemment acquis une Delahaye exceptionnelle.

Tom McGouch, un collectionneur de voitures, ajoute une Delahaye de 1937 à sa collection de modèles d’exception

Tom McGouch, un passionné de voitures et collectionneur basé à Minneapolis (États-Unis), possède une collection impressionnante de voitures de collection. À l’âge de 62 ans, il est l’heureux propriétaire de plusieurs modèles prestigieux, dont une Ferrari 166 Inter, une Pegaso Z-103 et une ATS 2500 GT. En plus de cela, il a récemment acquis vingt-quatre hot rods Willys. Cependant, il lui manquait encore un grand classique européen d’avant-guerre pour compléter sa collection. C’est maintenant chose faite avec l’arrivée d’une Delahaye de 1937, un véritable bijou automobile.

Une Delahaye restaurée avec amour pour réaliser une promesse

Cette Delahaye cache une belle histoire qui lie Tom, le fils, à sa mère, Jean. Lorsque Jean a été diagnostiquée d’un cancer il y a cinq ans, Tom lui a fait une promesse : « Maman, tu vas te battre, et je vais acheter une voiture d’avant-guerre. Nous allons la restaurer et l’emmener à Pebble Beach. » Pour réaliser cette promesse, Tom a fait appel à un courtier qui a parcouru le monde à la recherche de la perle rare. C’est ainsi qu’il a mis la main sur une Delahaye 135 M Compétition de 1937, l’une des sept voitures au design exubérant signé Henri Chapron. Le précédent propriétaire de cette voiture n’est autre que Jean Sage, ancien responsable de l’écurie Renault en Formule 1.

Même s’il a acheté la voiture uniquement en se basant sur des photographies, Tom ne regrette en aucun cas son choix : « J’ai regardé la voiture presque toute la nuit ». Il a donc déboursé 1,35 million de dollars (1,2 million d’euros) pour acquérir et restaurer cette voiture qui rivalise avec les plus belles voitures françaises d’avant-guerre en termes de beauté et de rareté. Bien que les carrosseries Chapron typiques de cette époque soient généralement moins sportives, Tom estime que sa Delahaye présente un équilibre merveilleux entre une beauté à couper le souffle et des lignes élégantes.

Lire aussi :   Contrôle de sa Tesla pris par un inconnu !

Lors de la réception de la voiture, Tom a constaté des dommages sur une partie de la carrosserie, ainsi que des problèmes de pourriture du bois de l’habitacle et un moteur défectueux sous le capot. Cependant, avec beaucoup de patience et l’aide de sa mère, il a réussi à restaurer cette voiture exceptionnelle. Et comme promis, il l’a emmenée à Pebble Beach, situé à 3000 kilomètres de chez lui. Et la cerise sur le gâteau, il a remporté le premier prix lors de l’événement !