Retour sur la saison 2023 de la F1 : Le sport F1

Léo

retour sur la saison 2023 de la f1 : le

Max Verstappen, qui est maintenant triple champion du monde, et son équipe Red Bull ont dominé la saison de Formule 1 en remportant 21 des 22 Grands Prix. Cependant, il ne faut pas oublier les histoires passionnantes qui ont émergé de la saison 2023 de Formule 1. Voici notre récapitulatif.

Fernando Alonso : Toujours vert malgré ses 42 ans

Fernando Alonso, âgé de 42 ans, continue de faire sensation dans le monde de l’automobile. Bien que sa dernière victoire remonte à la saison 2013 et son dernier titre ait été décroché il y a dix-sept ans, l’Espagnol a ébloui en début de saison au volant d’une Aston Martin surprenante. Son choix de quitter Alpine pour rejoindre l’écurie britannique avait suscité des doutes, mais Alonso avait vu juste. Avec huit podiums et une quatrième place finale au championnat, il estime avoir réalisé la meilleure saison de sa carrière depuis 2012. Il ne lui aura manqué qu’une victoire.

McLaren : Un réveil spectaculaire

L’écurie McLaren a réalisé un revirement impressionnant au cours de la saison de Formule 1. Après un début d’année difficile, où elle se trouvait en queue de peloton avec seulement 17 points après huit Grands Prix, McLaren a réussi à se hisser au rang de principale adversaire de Red Bull. Grâce à une nouvelle version de sa monoplace, l’écurie britannique a accumulé 285 points lors des quatorze dernières courses. Le duo de pilotes le plus jeune de la grille, Lando Norris avec 7 podiums et Oscar Piastri avec 2 podiums, a montré qu’ils étaient des champions en puissance. Malgré cela, McLaren n’a pas réussi à remporter un Grand Prix.

Alex Albon : Une performance impressionnante

La bataille entre les quatre « petites » écuries a été remportée par Williams, qui a terminé septième au championnat des constructeurs devant AlphaTauri, Alfa Romeo et Haas. Cette victoire est en grande partie due à Alex Albon, le pilote thaïlandais qui a inscrit 27 des 28 points de son équipe. Écarté par Red Bull à la fin de la saison 2020, Albon a réussi à remonter la pente et sera un personnage clé du marché des transferts pour 2025.

Lire aussi :   Vendre une voiture d'occasion au meilleur prix : Comment faire ?

Max Verstappen : Presque parfait

Les statistiques de Max Verstappen sont folles et son talent ainsi que sa détermination sont tout aussi remarquables. Il a écrasé la saison de Formule 1 comme aucun pilote avant lui. Avec dix-neuf victoires en vingt-deux courses, un record bien sûr, et deux deuxièmes places, Verstappen n’a commis aucune erreur ni abandonné une seule fois au cours de la saison. Bien que la Red Bull RB19 était la meilleure monoplace de l’année 2023, son coéquipier Sergio Pérez n’a remporté que deux victoires et a terminé la saison avec presque moitié moins de points. Verstappen, quant à lui, n’a jamais faibli. Une fois le titre acquis bien avant la fin de la saison, il a continué à enchaîner les victoires. Cette réussite l’a rendu plus sympathique aux yeux des médias et de ses adversaires. En tant que triple champion du monde, il est difficile d’imaginer qu’il sera battu en 2024, même si tout le monde souhaiterait une lutte pour le titre plus indécise.

Red Bull : Un nouveau cycle manqué

L’écurie Red Bull n’a manqué le coche qu’une seule fois cette saison, à Singapour, et Ferrari en a profité. Cette unique victoire, la première en Formule 1 pour son nouveau directeur Frédéric Vasseur, ne suffit pas à sauver la saison de la Scuderia. Battue de justesse par Mercedes, elle a reculé d’un rang au championnat par rapport à 2022 et est très loin de son objectif initial. Néanmoins, la dynamique a été plutôt positive. Après un début difficile, Ferrari a beaucoup progressé en course, tout en décrochant sept pole positions, et aborde 2024 avec optimisme.

Lire aussi :   Cristiano Ronaldo veut se débarrasser de sa voiture d'exception.

Le nouveau format du sprint : Un essai mitigé

Le nouveau format du sprint introduit en 2023 n’a pas convaincu tous les fans de Formule 1. Cette course courte de 100 km organisée le samedi a ses irréductibles détracteurs, dont Max Verstappen, malgré la volonté des organisateurs de le pérenniser. Sur les six sprints disputés, seulement la moitié a été intéressante. Il est possible que le schéma évolue l’année prochaine pour rendre sa place du samedi après-midi à la qualification du Grand Prix.

Daniel Ricciardo : Un retour en forme

Daniel Ricciardo a obtenu une deuxième chance avec un contrat pour 2024. Sa septième place au Mexique a permis à AlphaTauri de grimper de la dernière place au huitième rang du championnat des constructeurs. Cependant, il a été battu en qualifications et en points marqués par Yuki Tsunoda lors de leurs sept courses communes. À sa décharge, Ricciardo a rejoint AlphaTauri à mi-saison pour remplacer De Vries et a manqué cinq courses en raison d’une fracture à la main.

Lewis Hamilton : Une sensation de déjà-vu

Lewis Hamilton a connu une deuxième saison consécutive sans victoire, ce qui est une première dans sa carrière. Alors qu’il avait toujours remporté au moins une course par an entre 2007 et 2021, il a terminé cette année à la troisième place. Il est donc « le meilleur des autres », loin derrière les intouchables Red Bull. Bien qu’il ait dominé son coéquipier George Russell, il a obtenu moins de podiums que Fernando Alonso et Lando Norris.

L’écurie française : Un bilan mitigé

Le bilan de l’écurie française est mitigé. Les points positifs comprennent deux podiums obtenus, un duo de pilotes français homogène et une nouvelle direction prometteuse. Cependant, l’équipe a reculé de la quatrième à la sixième place au championnat des constructeurs et une révolution en pleine saison a déstabilisé les troupes pendant quelques semaines.

Lire aussi :   Erreur : Elle se retourne sur la route après avoir éteint par accident les phares de sa voiture.

La suprématie de Red Bull : Une concurrence humiliée

Les fans de Formule 1 veulent du spectacle, mais il faut reconnaître que le meilleur gagne. Plutôt que de reprocher à Red Bull sa suprématie, il faut regretter que Mercedes et Ferrari n’aient pas été en mesure de rivaliser avec l’équipe autrichienne. Ces deux mastodontes ont persisté dans des choix techniques erronés et ont réagi trop tard. Aston Martin en début d’année, puis McLaren dans la deuxième moitié de la saison, ont souvent devancé Mercedes et Ferrari. Les deux équipes ont marqué moins de points que Red Bull seule. Pour la première fois depuis 2011, Mercedes termine une saison sans victoire.

Sergio Pérez et Lance Stroll : Écrasés par leurs coéquipiers

Sergio Pérez et Lance Stroll ont eu du mal à rivaliser avec leurs coéquipiers Max Verstappen et Fernando Alonso. En début de saison, Pérez pensait pouvoir rivaliser avec ses deux victoires en quatre courses, mais il n’a plus jamais gagné. Il n’a même pas été un bon soutien, car il n’a obtenu que 9 podiums (contre 21 pour Verstappen), dont un seul lors des huit derniers Grands Prix. La saison de Lance Stroll est encore pire, avec 74 points contre 206 pour Alonso et aucun podium contre huit pour l’Espagnol. Si Aston Martin termine