Un conducteur hors pair, André, célèbre ses 100 ans

Léo

un conducteur hors pair, andré, célèbre ses 100 ans

André Croisille, malgré son âge avancé, utilise son SUV pour se rendre dans la Somme afin de rendre visite à ses proches et faire ses courses, même s’il ne porte pas de lunettes.

André Croisille, le centenaire qui ne quitte pas le volant

André Croisille, un habitant de 100 ans originaire de Rue (Somme), est devenu célèbre pour son talent de conducteur. En effet, il utilise sa voiture tous les jours et n’hésite pas à parcourir deux heures de route pour rendre visite à sa famille. Cet homme, qui a obtenu son permis de conduire en 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale, est un conducteur expérimenté, capable de conduire sans lunettes.

Une routine routière bien établie

André Croisille, qui est devenu centenaire le 2 novembre dernier, a une routine bien établie au volant. Il utilise sa voiture pour rendre visite à son ami Justin, âgé de 99 ans, ainsi que pour faire ses courses. Il n’hésite pas à emmener son ami avec lui lors de ses déplacements. Le week-end, il se rend chez sa sœur, âgée de 90 ans, qui habite à deux heures de route de chez lui, à Neufchâter-Hardelot (Pas-de-Calais). André affirme que conduire quotidiennement lui permet de maintenir ses capacités et qu’il est à l’aise pour conduire de jour comme de nuit.

Malgré son âge avancé, ses proches peuvent être rassurés quant à sa conduite. En effet, dès qu’il rentre chez lui, il appelle son fils Michel pour lui signaler son arrivée en toute sécurité. Son fils lui fait confiance, car André n’a eu que deux accidents en 80 ans de permis. André se souvient que lorsqu’il a passé son permis, il n’y avait pas de code de la route et de conduite séparés, tout se passait en une seule fois.

Lire aussi :   Abandonnée dans les rues de Paris, cette Porsche Targa attire l'attention.

Au volant de son petit SUV, André se sent autonome malgré son âge avancé. En plus du permis B, il a également obtenu les permis A (moto), C (professionnel), E (remorque) et D (professionnel). Il a possédé de nombreuses voitures au fil des années, notamment une Citroën B2, une Citroën C6, une Aronde, une Juva 4, plusieurs Simca 1000, une 1307, des 4 L, des Express, des Berlingots et une Laguna.

Le permis de conduire d’André lui a également permis d’échapper à la prison pendant la Deuxième Guerre mondiale en Autriche et en Allemagne, car il était chargé de former de futurs conducteurs. Récemment, son assureur a rencontré des difficultés pour enregistrer son adresse dans son dossier, car le logiciel ne permettait pas d’inscrire une date de naissance antérieure à 1923.