Amélioration des réseaux de distribution logistique prévue pour 2023

Léo

honda vn cote d

En 2022, les concessionnaires automobiles étaient insatisfaits en raison des problèmes de logistique liés aux véhicules neufs, une situation qui reste sensible en 2023. Cependant, selon la cote d’amour publiée par Mobilians, les constructeurs ont pris des mesures pour résoudre cette situation complexe.

Les dysfonctionnements de l’acheminement des véhicules neufs impactent les concessionnaires

La guerre en Ukraine et la pénurie de semi-conducteurs ont entraîné de nombreux problèmes dans la logistique de l’acheminement des véhicules neufs vers les showrooms des distributeurs. Ces dysfonctionnements ont eu des conséquences sur l’activité de vente des concessionnaires, comme le montre une étude réalisée par Leads Machine auprès de 353 distributeurs. Publiée par Mobilians, cette étude a révélé que 36 % des personnes interrogées se déclaraient insatisfaites en premier lieu par l’activité de vente de véhicules neufs.

Le niveau de satisfaction des distributeurs sur les différents critères relevant de la vente de véhicules neufs en 2022. ©Mobilians

Une amélioration en 2023, mais des disparités entre les marques

Un an plus tard, en 2023, la situation a évolué. Les concessionnaires sont toujours mécontents de la vente de véhicules neufs, mais dans une moindre mesure. Ils ne sont plus que 41 % à exprimer leur insatisfaction, contre 36 % en 2022. Parmi eux, seuls 9 % se disent très insatisfaits, comparé à 39 % l’année précédente. Cela montre que les constructeurs ont fait des efforts pour résoudre les problèmes, et que le secteur de la logistique semble avoir surmonté les difficultés liées à la pénurie de chauffeurs.

En 2023, la donne a changé sur l’activité de vente VN. ©Mobilians

L’amélioration de la satisfaction des concessionnaires dans la vente de véhicules neufs est principalement due à la fiabilité des délais de livraison. Même les marques du groupe Stellantis, qui ont été particulièrement touchées par ces problèmes, ont connu une amélioration de leur score de satisfaction. Selon les distributeurs interrogés, 77 % estiment que les difficultés d’approvisionnement en véhicules neufs sont en voie de résorption pour les marques qu’ils distribuent. Parmi les distributeurs de Mercedes-Benz, MG, Mazda, Toyota, Honda et BMW, 100 % pensent même que ces difficultés sont résorbées.

Lire aussi :   L'augmentation des prix des véhicules dépasse l'inflation

Cependant, les marques de Stellantis obtiennent les pires notes. 71 % des distributeurs Alfa Romeo estiment que les difficultés se sont aggravées, tandis que 44 % des distributeurs de Jeep partagent cette opinion. Pour Opel, Peugeot et Fiat, les scores obtenus sont corrects mais restent dans la moyenne basse.