Carlos Tavares de Stellantis prévoit un retour en Chine

Léo

carlos tavares de stellantis prévoit un retour en chine

Le PDG du groupe automobile a déclaré dans une interview au magazine Challenges son intention de retourner sur le marché chinois, mais en adoptant une stratégie différente. Depuis 2022, Stellantis a progressivement vendu ses principales activités en Chine.

Carlos Tavares prévoit un retour offensif en Chine

Moins de deux ans après avoir annoncé son retrait du marché chinois, Carlos Tavares, PDG de Stellantis, a révélé dans une interview accordée au magazine Challenges qu’il travaillait sur un retour en Chine. Il affirme que sa stratégie sur le premier marché automobile mondial sera « offensive et non défensive ».

Selon lui, les constructeurs occidentaux qui avaient opté pour des coentreprises avec des constructeurs locaux sont confrontés à des problèmes de rentabilité.

Ambitions avec Leapmotor

Sans entrer dans les détails de ce retour, Carlos Tavares affirme que sa prise de participation dans Leapmotor, un petit constructeur chinois, sera la première étape pour reconquérir ce marché qui compte près de 28 millions de voitures neuves vendues chaque année. Stellantis détient actuellement 21 % du capital de Leapmotor, soit autant que son fondateur, et a également acquis 51 % des parts de la société exportatrice des véhicules Leapmotor.

En juillet 2022, Stellantis avait surpris le marché en annonçant la fermeture de sa coentreprise Jeep avec GAC, mettant ainsi en pratique sa stratégie des actifs réduits. Carlos Tavares avait expliqué que Jeep vendrait ses usines chinoises pour exporter ses modèles en Chine. Il avait également critiqué le climat des affaires chinois qui favorisait les acteurs locaux au détriment des groupes étrangers. En octobre dernier, Dongfeng a racheté la part de capital détenue par Stellantis dans DPCA, qui produit et commercialise les marques Peugeot et Citroën en Chine.

Lire aussi :   En 2023, le marché européen a enregistré une croissance de 13,9 %