Chute en bourse de Volvo Cars suite au retrait partiel de Geely

Léo

Volvo Cars chute en bourse

Le cours de l’action de Volvo Cars a fortement baissé à la Bourse de Stockholm, atteignant son niveau le plus bas en séance à 35,25 couronnes suédoises. Cette baisse est due à la vente de plus de 3% de la participation de son actionnaire Geely.

Volvo : chute de 10,92% à la Bourse de Stockholm suite à la cession de titres par Geely

Le vendredi 17 novembre 2023, Volvo a subi une importante chute à la Bourse de Stockholm. À 13h, le titre du constructeur suédois a chuté de 10,92% pour atteindre 36,38 couronnes. Il a même atteint un creux historique de 35,25 couronnes au cours de la séance, alors que le marché progressait de 1,31%.

Cette chute s’explique par la décision de Geely, actionnaire de contrôle de Volvo, de céder une partie de ses titres. En effet, le groupe chinois a annoncé ce même jour la vente de plus de 3% du capital de Volvo Cars, réduisant ainsi sa participation à 78,7%, contre un peu plus de 82% précédemment.

Geely a justifié cette décision en déclarant vouloir accroître la valeur de Volvo Cars sur le long terme en augmentant la liquidité du titre. Cependant, aucune information n’a été donnée sur le prix auquel les titres ont été vendus aux investisseurs.

Une vente réalisée avec succès, mais critiquée pour son timing

Le placement des titres a été réalisé avec succès, bien que le prix de l’offre, fixé à 37 couronnes suédoises, représente une décote significative de 9,4% par rapport au cours de clôture de la veille (jeudi 16 novembre 2023), selon le courtier Oddo BHF.

Lire aussi :   Janvier 2024 : un marché allemand contrasté

Oddo BHF a également souligné que le timing de cette vente peut surprendre, notamment avec un titre Volvo Cars proche de son plus bas historique. Bien que la vente ait été officiellement réalisée pour améliorer la liquidité de l’action, cette décision suscite des interrogations.

Malgré cette chute en bourse, Volvo a enregistré une augmentation de ses bénéfices au troisième trimestre grâce à des ventes solides et à une réduction de ses coûts. Le constructeur suédois a pour ambition de passer au tout-électrique d’ici à 2030, en abandonnant les moteurs à combustion. En mai, il avait annoncé la suppression de 1 300 postes en Suède.