Enquête de BMW sur un fournisseur de cobalt

Léo

BMW Managem

D’après la presse allemande, le groupe marocain Managem, qui fournit du cobalt à BMW et Renault, serait accusé de déverser de l’arsenic dans l’environnement. BMW a lancé une enquête et demande des clarifications à ce sujet.

BMW confronté à des accusations de pollution

Dans leur recherche de matériaux précieux, les constructeurs automobiles s’efforcent d’inclure des clauses sur le respect de l’environnement et des conditions de travail dans leurs contrats. Cependant, BMW, comme d’autres constructeurs, peut parfois être confronté à des surprises désagréables.

En effet, les médias allemands WDR et Süddeutsche Zeitung ont révélé que le groupe marocain Managem, fournisseur de cobalt pour BMW, déverserait des résidus contenant de l’arsenic près de sa mine de Bou Azzer.

Managem a nié toutes les allégations et a déclaré adhérer à des normes environnementales et sociales élevées, selon le Süddeutsche Zeitung.

BMW a réagi rapidement en ouvrant une enquête et en demandant à la direction de Managem de fournir des explications. Dans un communiqué transmis à l’AFP, le groupe allemand a déclaré qu’en cas de faute avérée du fournisseur, il exigerait des mesures correctives immédiates, prenant ces possibles violations des règles au sérieux.

Selon le chimiste Wolf von Tümpling du Centre Helmholtz pour la recherche environnementale de Magdebourg en Allemagne, une concentration d’arsenic très élevée, représentant un danger, a été détectée dans des échantillons d’eau de la vallée proche de la mine.

De plus, des salariés actuels et anciens de la mine affirment que Managem ne respecte pas les normes internationales de protection des travailleurs et ignore les critiques des syndicats.

Lire aussi :   Ford Trucks annonce la F-Line pour améliorer ses performances

Renault également client de Managem

Il convient de noter que BMW n’est pas le seul client de Managem. En 2020, BMW a signé un contrat d’approvisionnement en cobalt avec Managem d’une valeur de 100 millions d’euros, valable jusqu’en 2025. Renault a également signé un contrat similaire avec Managem en 2022, mais le montant n’a pas été communiqué. Renault a déclaré à l’AFP que son approvisionnement en cobalt marocain débuterait en 2025 et que des audits indépendants étaient déjà prévus avant cette date.

Dans la course pour sécuriser leurs approvisionnements en métaux rares, notamment le cobalt nécessaire à la fabrication des batteries pour les véhicules électriques, les constructeurs automobiles se livrent une concurrence féroce.

Depuis l’adoption d’une loi allemande en 2021, les entreprises ont l’obligation d’être constamment vigilantes en matière environnementale et sociale, que ce soit sur leurs propres sites de production ou ceux de leurs fournisseurs. (avec AFP)