En 2023, Cupra France vise à doubler ses livraisons

Léo

Cupra France veut doubler les cadences

Après avoir enregistré des résultats exceptionnels au mois d’octobre 2023, Robert Breschkow, directeur de Cupra France, exprime sa confiance quant à la possibilité de doubler les immatriculations de l’entreprise cette année. Il a fait le point sur la situation lors de l’inauguration du Cupra City Garage de Paris.

Cupra vise à doubler ses livraisons en 2023

La marque Cupra, en plein essor, prévoit de doubler ses livraisons en 2023, selon les attentes de Robert Breschkow, directeur de Seat et Cupra France. Lors d’une rencontre avec la presse, qui s’est tenue le 3 novembre 2023 à l’occasion de l’inauguration du Cupra City Garage de Paris, il a déclaré : « Le marché se porte mieux grâce à la reprise de la production. Nous visons donc à multiplier par deux nos immatriculations par rapport à l’an dernier ».

En 2022, Cupra avait livré 7 555 voitures en France. À fin octobre 2023, ce chiffre atteint déjà 11 826 unités, soit une augmentation de 87,7 %. Robert Breschkow s’est félicité de cette performance record réalisée au cours du dernier mois écoulé, avec 1 714 immatriculations, soit une accélération de 157,4 % par rapport à octobre 2022. Il a toutefois souligné l’importance du facteur logistique dans la dernière ligne droite.

Vers une rentabilité de 1,4 %

Le réseau Cupra compte actuellement 120 points de vente, dont quatre sont indépendants d’un site Seat. Robert Breschkow a expliqué : « À terme, nous pensons nous appuyer sur un maillage de 135 à 140 points de vente, car nous avons identifié des villes qui ont du potentiel ». À fin octobre 2023, la moitié des installations ont été converties aux nouvelles normes architecturales Cupra Garage. D’ici la fin de l’année, 80 sites auront fait la transition et toutes les concessions seront en règle dès l’année prochaine.

Lire aussi :   Les aides insuffisantes pour la décarbonation des véhicules industriels

Les concessionnaires sont prêts à relever le défi d’augmenter encore les volumes en 2024, encouragés par la rentabilité des sites. Selon les prévisions, le réseau affichera une moyenne de 1,4 % de rentabilité du chiffre d’affaires cette année, sous réserve que le coût de l’électricité et les taux n’augmentent pas trop.

Concernant le Cupra City Garage de Paris, Robert Breschkow a souligné que ce concept fait partie de la stratégie de la marque. Il existe déjà sept autres garages Cupra dans le monde, à Hambourg, Munich et Berlin (Allemagne), Lisbonne (Portugal), Rotterdam (Pays-Bas), Mexico (Mexique) et Sydney (Australie).

À Paris, Cupra France a établi un partenariat avec Jeffrey Cagnes, un chef pâtissier qui ouvre sa quatrième échoppe. Cette cohabitation surprenante dans un espace de 300 m² reflète le positionnement marketing décalé de la marque espagnole. Les lieux seront exploités commercialement par VGRF et Robert Breschkow compte en faire un centre de profit à moyen terme, sans toutefois mentionner d’objectif de volume.

Les Seat Ibiza et Arona confirmées, puis une concurrente de l’Ami

Malgré le succès de Cupra, Seat rencontre des difficultés. Bien que les immatriculations cumulées depuis le début de l’année soient en hausse de 24,8 %, avec 14 216 unités, cela reste loin de l’objectif fixé. Wayne Griffiths, président de Seat, a demandé à ses filiales de ramener les résultats de la marque au niveau de 2021. Cependant, en France, le retard est de 40,3 %.

Il y a tout de même de bonnes nouvelles. Grâce à la révision des conditions de la norme Euro 7, Robert Breschkow a pu confirmer le renouvellement de la gamme des segments inférieurs avec les Seat Ibiza et Arona.

Lire aussi :   La tueuse de Tesla : BYD Seal ?

Par ailleurs, le directeur de Seat et Cupra France a annoncé travailler sur un concept de véhicules électriques à quatre roues qui viendrait concurrencer la Citroën Ami sur ce segment en France. Ce véhicule serait disponible en deux versions, avec ou sans obligation de permis de conduire.

Enfin, Robert Breschkow a évoqué deux projets structurants pour le réseau. D’une part, le déploiement du label Cupra Approved Plus pour la vente de voitures d’occasion. D’autre part, le lancement d’un contrat d’entretien pour les clients VN, VO et après-vente, permettant de mensualiser les frais de passage à l’atelier.