Entretenir la dynamique du Toyota C-HR

Léo

Toyota C-HR

Depuis son lancement en 2016, le Toyota C-HR connaît un succès commercial croissant. La deuxième génération de ce SUV conserve les mêmes caractéristiques qui ont fait son succès : un design original, des moteurs hybrides et une taille compacte. L’objectif est de vendre 20 000 unités par an.

Toyota dévoile le nouveau C-HR : un design audacieux et des performances solides

En 2016, Toyota a surpris tout le monde en dévoilant le C-HR lors du salon de Genève. Avec son design unique, ce C-SUV se démarquait des autres modèles de la marque à l’époque. Ce choix audacieux a été un succès, notamment en France où il a atteint un pic de 20 263 immatriculations en 2018.

Depuis lors, le C-HR a maintenu un niveau de vente élevé. Toyota prévoit de mettre plus de 13 500 véhicules sur la route en 2023, ce qui permettra à cette première génération d’atteindre près de 110 000 ventes cumulées en France.

Aujourd’hui, Toyota lance le nouveau C-HR, produit en Turquie, avec l’objectif d’écouler 20 000 unités par an. Cette performance est d’autant plus remarquable compte tenu du contexte actuel, marqué par une concurrence accrue sur le segment C et les offres hybrides.

Un design distinctif et une expérience de conduite améliorée

Le nouveau C-HR conserve le design distinctif qui a fait le succès de la première génération. Son allure de coupé, avec une lunette arrière inclinée et une ceinture de caisse haute, lui confère un look unique. Cependant, il convient de noter que les passagers arrière, en particulier les enfants, bénéficient d’une visibilité réduite vers l’extérieur. Pour compenser cela, Toyota propose un toit vitré panoramique, mais uniquement sur les versions haut de gamme.

Lire aussi :   Baisse des prix des voitures électriques : une possibilité à venir ?

En termes de performances, le C-HR offre de nouvelles options sous le capot. Il est doté d’une version hybride rechargeable de 223 ch offrant jusqu’à 66 km d’autonomie en mode tout électrique. Cependant, les motorisations full hybrid restent la priorité au lancement, représentant 85 % des ventes.

La gamme commence avec le moteur 1,8 l de 140 ch, homologué à 105 g/km de CO2, échappant ainsi au malus 2024. Cependant, les clients Toyota retrouveront les inconvénients liés à la boîte CVT, avec des vocalises désagréables du moteur lors d’une légère pression sur l’accélérateur. La version 2 l de 197 ch du C-HR se montre moins capricieuse et plus agréable à conduire. La version à transmission intégrale, qui représentera une part marginale des ventes, vient compléter le dispositif.

À l’intérieur, le C-HR propose également des améliorations, bien que trop de boutons soient encore présents. Toyota n’a pas opté pour la simplification avec un accès à de nombreuses fonctionnalités via un écran tactile. Le C-HR est équipé d’un écran tactile de 8 ou 12,3 pouces, associé à un combiné numérique de 12,3 pouces et à un affichage tête haute.

En conclusion, Toyota vise un mix de 40 % de ventes avec ses versions haut de gamme (GR Sport et Collection). Les prix du C-HR s’échelonnent de 34 900 à 49 400 euros.