Étendard électrique Volkswagen ID.7 : reformulation du titre

Léo

Volkswagen ID.7

La Volkswagen ID.7, malgré ses avantages indéniables tels que son autonomie de plus de 600 km et son confort, risque probablement de rester seulement l’ambassadrice électrique de la marque. En effet, elle arrive sur un marché des grandes berlines peu favorable en France et son prix élevé ne facilite pas sa commercialisation.

Volkswagen élargit sa gamme de véhicules électriques avec la berline ID.7

Volkswagen poursuit sa transformation en ajoutant un sixième modèle électrique à sa gamme, la berline ID.7. Comme les autres modèles de la marque, cette berline repose sur la plateforme MEB, mais dans sa version la plus longue, mesurant 4,96 mètres de long avec un empattement de 2,96 mètres. Cette configuration offre un espace intérieur généreux, notamment aux places arrière, ainsi qu’un coffre spacieux de 532 litres, ce qui en fait un choix confortable pour les voyages.

La berline ID.7 est équipée du nouveau moteur électrique du groupe, appelé APP550, qui développe une puissance de 286 chevaux et un couple de 545 Nm. Avec une batterie de 77 kWh, l’ID.7 revendique une autonomie allant de 616 à 620 km en cycle mixte. Au deuxième trimestre 2024, une version avec une batterie de 87 kWh sera également disponible, permettant d’atteindre une autonomie de 700 km entre deux recharges.

En ce qui concerne la recharge, la berline est équipée d’un chargeur de 11 kW en courant alternatif et peut supporter jusqu’à 170 kW en courant continu, permettant de passer de 20 à 80 % de charge en moins de 30 minutes.

Lire aussi :   Ralentissement du marché européen prévu pour 2024

Une qualité améliorée et des ambitions mesurées

Volkswagen a porté une attention particulière à la qualité de l’habitacle de l’ID.7, améliorant ainsi la réputation de la marque en matière de matériaux intérieurs. L’écran central de 15 pouces est doté d’un système d’exploitation fluide et réactif, bien que les réglages de la climatisation tactiles en bas de l’écran restent peu pratiques.

En termes de confort de conduite, l’ID.7 offre une expérience agréable grâce à un train arrière optimisé pour réduire les vibrations et un système d’amortissement DCC qui s’adapte à tous les types de routes. Cependant, il convient de noter que la berline pèse 2 172 kg, ce qui peut limiter sa dynamique.

Avec l’ID.7, Volkswagen vise à se positionner dans le segment premium, bien que cela puisse être un défi face à des concurrents tels que la BMW i4 ou la Tesla Model 3. En France, où le segment des grandes berlines, même thermiques, est en déclin, l’ID.7 sera davantage un symbole du savoir-faire électrique de la marque qu’une grande contributrice aux ventes. La filiale prévoit de vendre environ 1 500 modèles de la famille ID.7 en 2024, et la berline sera bientôt rejointe par une version break, l’ID.7 Tourer, avant l’été.