Geely reprend la main sur Polestar, Volvo ne veut plus de la marque

Léo

polestar

Le constructeur suédois Volvo, qui vient de présenter ses résultats financiers pour l’année 2023, a annoncé son intention de cesser ses investissements dans la marque Polestar. Geely, principal actionnaire de Volvo, devrait prendre le relais dans le développement de cette marque.

Volvo Cars cesse d’investir dans Polestar

Volvo Cars a annoncé qu’il cesserait d’investir dans Polestar, spécialiste des véhicules électriques haut de gamme, qui sera désormais financé par sa maison mère, le groupe chinois Geely. Dans un communiqué, Volvo Cars a déclaré : « Volvo Cars se concentre sur son développement et centralise ses ressources sur son propre projet ambitieux. »

Volvo Cars détient actuellement 48,3% de Polestar, mais envisage un potentiel ajustement de sa participation, y compris une distribution de ses actions Polestar à ses propres actionnaires, selon les résultats annuels du groupe.

Polestar en difficulté

En conséquence, Geely, qui détient près de 80% de Volvo Cars, pourrait devenir un nouvel actionnaire significatif de Polestar, a ajouté le groupe suédois. Volvo Cars ne fournira plus de financement supplémentaire à Polestar.

Polestar avait annoncé en novembre 2023 un plan de réduction de ses coûts afin d’améliorer sa profitabilité aux États-Unis et de se recentrer sur quelques marchés clés.

En parallèle de cette annonce stratégique, Volvo Cars a annoncé une baisse de 17% de son bénéfice net en 2023, en raison des dépenses en recherche et développement et des effets de taux de change. Le constructeur a dégagé un bénéfice net de 14,1 milliards de couronnes (1,25 milliard d’euros) contre 17 milliards un an plus tôt.

Au dernier trimestre 2023, le groupe a enregistré une hausse de 46% de ses investissements en recherche et développement, ce qui s’est reflété dans ses résultats annuels. Les effets négatifs des taux de change sont évalués à 1,1 milliard de couronnes.

Lire aussi :   Stellantis réorganise activement ses opérations en Chine

« Année record »

« Nous avons réalisé une année record à bien des égards », a souligné le PDG de Volvo Cars, Jim Rowan. Le chiffre d’affaires a augmenté de 21% à 399,3 milliards de couronnes contre 330,1 pour la même période de l’année précédente.

Les ventes de véhicules de Volvo Cars ont progressé de 15% pour atteindre 708 716 exemplaires, dont 113 419 électriques (+70%), et le groupe a confirmé ses attentes d’une croissance à deux chiffres pour l’ensemble de l’année.

Comme le reste du secteur automobile, Volvo Cars émerge de la crise provoquée par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, mais doit aujourd’hui faire face au coût élevé des matières premières et à la remontée des taux d’intérêt susceptibles de freiner les achats. (avec AFP)