Grève contre Tesla en Suède : contagion et impact croissants

Léo

grève Tesla Suède

Tesla est actuellement sous le feu des syndicats suédois, qui s’opposent à sa décision de ne pas ratifier une convention collective. Le syndicat des travailleurs des transports suédois s’est récemment joint au mouvement en bloquant les activités liées aux voitures électriques de Tesla dans quatre ports du pays.

Les dockers suédois bloquent le chargement des voitures Tesla en soutien aux employés grévistes

Les dockers des ports de Malmö, Södertälje, Göteborg et Trelleborg ont décidé de se joindre à la grève des employés de Tesla en Suède en bloquant le chargement et le déchargement des voitures Tesla. Tommy Wreeth, responsable du syndicat, a déclaré dans un communiqué que « les voitures Tesla seront totalement bloquées dans tous les ports suédois ». Il a également ajouté que la grève devrait être étendue à tous les ports suédois à partir du 17 novembre 2023. Cette décision fait suite à la première grève des mécaniciens de Tesla en Suède le 27 octobre 2023, qui a depuis été rejointe par d’autres travailleurs des ateliers de réparation de voitures électriques.

Les conventions collectives excluent les ouvriers de Tesla en Suède

Selon l’agence de presse suédoise TT, la grève n’a pas encore eu un impact majeur car les expéditions de voitures de Tesla ont été réacheminées en prévision de la grève dans les ports. Cependant, cette grève met en lumière le fait que les ouvriers de Tesla en Suède ne bénéficient pas des conventions collectives sectorielles qui couvrent près de 90% des salariés suédois. En effet, Tesla n’a pas signé ces conventions et a toujours rejeté les appels à la syndicalisation parmi ses 127 000 employés dans le monde.

Lire aussi :   Nouveau record de ventes établi par Kia Europe