Hyundai Motor construira une usine dédiée aux voitures électriques sur ses terres.

Léo

Hyundai va construire une usine de VE en Corée du Sud

En 2026, le constructeur sud-coréen Hyundai disposera d’un site de production exclusivement dédié aux véhicules électriques, une première dans son pays d’origine. L’usine d’Ulsan permettra à Hyundai Motor de produire jusqu’à 200 000 unités par an pour les marques Hyundai, Kia et Genesis.

Hyundai renforce son appareil industriel pour la mobilité électrique avec une nouvelle usine à Ulsan

Hyundai Motor, le constructeur sud-coréen, a lancé les travaux d’une première usine entièrement dédiée à la production de voitures électriques. Située à Ulsan, dans le sud-est du pays, cette nouvelle infrastructure représente un investissement de 1,52 milliard de dollars. Les portes de l’usine ouvriront en 2025 et elle sera capable de produire jusqu’à 200 000 voitures électriques par an à partir de 2026, arborant les logos de Hyundai, Kia et Genesis. Ce projet s’inscrit dans le plan annoncé par le groupe en avril 2023, visant à sortir 31 modèles électriques d’ici 2030.

Jusqu’à présent, Hyundai avait adopté une stratégie consistant à réaménager des infrastructures existantes pour assembler des voitures électriques, comme cela avait été le cas à Asan, où la Hyundai Ioniq 6 était produite aux côtés de berlines thermiques.

Une première usine en Corée du Sud depuis près de 30 ans

Cette nouvelle usine marque la volonté de Hyundai Motor, le troisième constructeur mondial, de passer des moteurs thermiques aux véhicules électriques. Le complexe d’Ulsan est le plus grand site de fabrication de Hyundai Motor, avec une capacité de production annuelle de 1,4 million de véhicules. Pour célébrer la pose de la première pierre, une cérémonie a eu lieu en présence d’Euisun Chung, président exécutif du groupe Hyundai Motor. Il s’agit d’un événement exceptionnel, car Hyundai Motor n’avait pas implanté de nouvelle usine en Corée du Sud depuis 29 ans. En 2022, le constructeur avait également lancé des travaux similaires dans l’État de Géorgie, aux États-Unis, avec un investissement de 5,54 milliards de dollars, dans le but d’assembler des voitures électriques et leurs batteries sur un seul site. (avec Reuters)

Lire aussi :   Kia Europe : Marc Hedrich devient le nouveau dirigeant