La présidence de la Csiam est conservée par Yves Pasquier-Desvignes pour trois ans

Léo

Yves Pasquier-Desvignes Csiam

Yves Pasquier-Desvignes a été réélu président de la Csiam jusqu’en 2027. Parallèlement, Marie Defrance a été nommée adjointe à la présidente déléguée, Athina Argyriou, responsable de la branche des véhicules industriels.

Yves Pasquier-Desvignes reconduit à la tête de la branche véhicules particuliers de la Csiam

Depuis le 1er janvier 2024, Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo Car France, entame un nouveau mandat de trois ans à la tête de la branche véhicules particuliers de la Csiam (Chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle).

Il est accompagné dans son action par la présidente déléguée, Athina Argyriou, ainsi que par deux vice-présidents, Vincent Thommeret et Henri Paccalin, respectivement à la tête de la branche deux trois roues à moteurs et véhicules industriels de la Csiam.

« Je remercie chaleureusement nos adhérents pour leur confiance renouvelée. La filière automobile est aujourd’hui confrontée à de nombreux défis et évolutions, tant sur le plan industriel que règlementaire, et la Csiam est plus que jamais déterminée à accompagner ses adhérents pour naviguer dans ce contexte parfois complexe. Pour cette nouvelle année, je m’engage donc à poursuivre les actions de la Csiam et à porter sa vision pour une mobilité performante et écoresponsable », a déclaré Yves Pasquier-Desvignes lors de sa reconduction.

Marie Defrance nommée adjointe à la présidente déléguée

En parallèle, la Csiam a nommé Marie Defrance en tant qu’adjointe de sa présidente déléguée, Athina Argyriou. Elle aura en charge la branche véhicules industriels (poids lourds, bus et autocars).

Issue d’une double formation, en Sciences politiques et titulaire d’un Executive MBA d’HEC, Marie Defrance a travaillé dans le domaine des affaires publiques et des relations internationales à Bruxelles et à Paris au sein de différentes structures : association européenne de sécurité routière, cabinets de conseil en montage de projets européens et organisme paritaire dans le domaine des conditions de travail.

Lire aussi :   Sécurisation des ressources pour la fabrication des batteries : une obligation pour les constructeurs

Depuis trois ans, elle a rejoint le monde de la mobilité électrique au sein de start-up suédoises : Voi Technology, opérateur de trottinettes électriques en libre-service, et Volta Trucks, fabricant de camions électriques, qui a récemment fait faillite.

Des projets ambitieux

En 2024, la Csiam entend ainsi poursuivre ses missions au service de ses adhérents et de leurs intérêts, surtout dans un contexte où le secteur automobile devra faire face à une multiplication sans précédent de normes, de règlementations et d’aides le concernant.

2024 sera aussi l’année de mise en place de la filière à Responsabilité élargie du producteur pour les véhicules hors d’usage. L’organisme syndical souhaite se positionner en fédérateur de la filière, en promouvant des collaborations efficaces entre les acteurs sur l’ensemble du cycle de vie des véhicules. Il entend mettre l’accent sur le partage de connaissances et la progression collective, notamment dans le domaine de l’économie circulaire.