Lancement de Stellantis dans l’échange de batteries

Léo

Stellantis Ample

Le constructeur automobile Stellantis va réaliser des tests d’échange de batteries sur une flotte de Fiat 500e à Madrid, en Espagne, en collaboration avec la start-up californienne Ample. L’objectif est de pouvoir échanger une batterie vide contre une batterie entièrement chargée en moins de cinq minutes.

Stellantis s’associe à Ample pour la technologie de remplacement de batteries modulaires

Stellantis a récemment conclu un partenariat avec Ample, une société spécialisée dans la technologie de remplacement de batteries modulaires. Cette technologie permet d’échanger rapidement une batterie vide contre une batterie entièrement chargée dans une station dédiée, en moins de cinq minutes.

Un échange rapide pour une mobilité électrique sans contraintes

Le programme pilote de Stellantis débutera en 2024 à Madrid, en Espagne, avec une flotte de 100 Fiat 500e utilisées dans le cadre du service d’autopartage Free2move. Les véhicules seront garés dans la station où un bras robotisé effectuera le remplacement de la batterie. Cette solution de remplacement de batteries modulaires offre une plus grande efficacité énergétique, des performances exceptionnelles et réduit les inquiétudes liées à l’autonomie, selon Ricardo Stamatti, vice-président senior de Stellantis, Charging & Energy Business Unit.

Ample, basée aux États-Unis, n’a pas communiqué sur le coût de la recharge, mais selon Khaled Hassounah, PDG d’Ample, l’utilisation de ces véhicules électriques coûte environ 25% moins cher que les modèles à essence, selon l’AFP.

Ce concept d’échange de batteries n’est pas nouveau. Il avait été initié au début des années 2010 par la start-up californienne Better Place, en partenariat avec Renault-Nissan. Cependant, Better Place a fait faillite en 2013. Depuis, Nio, constructeur chinois, est l’un des seuls avec Ample, fondé en 2014, à miser sur cette technologie. Nio a déjà ouvert plusieurs centaines de stations d’échange en Chine, ainsi qu’une trentaine en Europe, notamment en Allemagne, en Norvège et en Suède.

Lire aussi :   En 2024, BMW Group France prévoit d'électrifier la moitié de ses ventes