Le groupe Volkswagen se positionne sur le leasing social

Léo

le groupe volkswagen se positionne sur le leasing social

La branche française de Volkswagen Group va offrir des véhicules dans le cadre d’un programme de location sociale. Quatre modèles, provenant des marques Volkswagen, Cupra et Skoda, seront disponibles à la location pour des tarifs allant de 89 à 149 euros.

Le groupe Volkswagen se lance dans le leasing social

Le succès de l’opération de leasing social et le nombre élevé de demandes reçues sur la plateforme du gouvernement incitent le groupe Volkswagen à proposer des modèles à moins de 150 euros. Après Stellantis, Renault et Hyundai, Volkswagen se lance dans cette initiative.

Fin janvier 2024, quatre modèles seront disponibles : la Volkswagen e-Up à 89 euros par mois, la Skoda Enyaq à 149 euros, la Volkswagen ID.3 et la Cupra Born à 109 euros.

Xavier Chardon, président du directoire de Volkswagen Group France, a déclaré lors d’une conférence de presse : « On a nous aussi un rôle à jouer et on espère que l’État va élargir le bonus. »

Un engouement bien au-delà des prévisions

Le gouvernement avait initialement prévu 25 000 locations, mais déjà près de 35 000 clients se sont manifestés pour bénéficier de ces offres plus abordables. Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a déclaré : « On discute avec les concessionnaires. On est en train de consolider ces disponibilités. » Cependant, le financement d’une telle offre pose problème, car il faudra revoir le budget alloué à l’opération qui coûte 13 000 euros d’argent public par voiture.

Le groupe Stellantis a prévu 20 000 voitures et envisage même de doubler ce chiffre, tandis que Renault propose des modèles tels que la Twingo à 40 euros par mois, ainsi que les Megane, Kangoo et Zoé E-Tech à des tarifs compris entre 100 et 150 euros. Hyundai a également enregistré 500 locations de son SUV électrique Kona en quelques jours à 95 euros.

Lire aussi :   Renault réorganise sa direction des services commerciaux pour une meilleure efficacité

Malgré un sentiment de ne pas avoir été consulté au même titre que les constructeurs français, le groupe Volkswagen reste confiant avec ses quatre offres. Xavier Chardon a déclaré : « Les 25 000 dossiers ont été calculés sur les retours d’autres constructeurs, on n’avait pas été consulté à ce moment-là. Peut-être que des gens qui ont passé commande vont changer d’avis. »

La location, sans apport initial, est prévue pour trois ans, renouvelable une fois. L’État finance chaque location à hauteur de 13 000 euros maximum. La LOA est également ouverte aux véhicules d’occasion de moins de trois ans et demi, ainsi qu’au rétrofit. (Avec AFP)