L’électrification massive des bus et poids lourds est votée par le Parlement européen

Léo

Parlement européen adoption directives de réduction des gaz à effet de serre des véhicules lourds

Le 21 novembre 2023, le Parlement européen a approuvé une mesure visant à réduire considérablement les émissions de carbone des véhicules lourds vendus dans l’Union européenne. Cette mesure impose également que tous les nouveaux bus en milieu urbain soient des véhicules zéro émission d’ici 2030.

Les véhicules lourds devront réduire leurs émissions de CO2 selon un calendrier précis

D’ici 2030, les bus devront être à zéro émission et les poids-lourds devront considérablement réduire leurs émissions de CO2, selon une position adoptée par les eurodéputés. Cette législation cruciale pour les objectifs climatiques européens devra maintenant être négociée avec les États membres.

Actuellement, les camions, bus et cars représentent plus de 6 % des émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne et plus d’un quart des émissions du transport routier.

Selon le texte adopté, les émissions des véhicules lourds vendus à partir de 2030 devront être réduites d’au moins 45 % par rapport à 2019. En 2035, cette réduction devra atteindre 65 %, puis 90 % en 2040. Ces objectifs reflètent la proposition initiale de la Commission européenne, déjà approuvée par les États membres en octobre 2023.

Ce calendrier diffère de celui des voitures particulières, pour lesquelles l’UE a déjà entériné la fin des ventes de voitures neuves à moteur thermique dès 2035.

Moins de dérogations et un objectif pour les bus

Les eurodéputés ont également voté pour réduire la liste des dérogations fixée par les États membres, afin d’appliquer la législation à davantage de poids lourds. Cependant, les véhicules de police, de pompiers, les ambulances et les véhicules agricoles resteront exemptés.

Lire aussi :   Réduction importante des coûts de production envisagée par Renault

Un autre objectif clé adopté par le Parlement est que tous les nouveaux bus mis en service dans les villes européennes à partir de 2030 devront être à zéro émission. Les États membres souhaitent repousser cette échéance à 2035, mais les eurodéputés ont proposé un report à 2035 uniquement pour les collectivités ayant récemment renouvelé leur flotte de bus en investissant dans le biométhane.

Les constructeurs de poids lourds soulèvent des inquiétudes concernant les défis logistiques liés à cette transition, et demandent des mesures supplémentaires en matière d’infrastructures de charge et d’incitations à l’achat.

Enfin, un amendement soutenu par le PPE laisse la possibilité d’utiliser des biocarburants et des carburants synthétiques « neutres en carbone ». L’eurodéputé Jens Gieseke du PPE a commenté que « rejeter d’emblée certaines technologies était une mauvaise approche ».