Les flottes boostent le marché automobile au Royaume-Uni

Léo

marché automobile britannique 2023

En 2023, le nombre de véhicules immatriculés au Royaume-Uni a augmenté de 17,9 %, atteignant 1,9 million d’unités. Cependant, il est encore inférieur au niveau d’avant la pandémie. Les ventes aux entreprises soutiennent le marché, tandis que les ventes aux particuliers stagnent.

Le marché automobile britannique progresse en 2023 mais reste en dessous des niveaux d’avant la pandémie

Selon l’organisation britannique SMMT, le marché automobile au Royaume-Uni a connu une augmentation de 17,9 % en 2023, avec un volume de 1,9 million de nouvelles immatriculations de véhicules. Cependant, malgré cette croissance, le marché devrait rester durablement en dessous de son niveau d’avant la pandémie de Covid-19.

Cette augmentation est principalement due à la progression du marché des flottes d’entreprises, qui a enregistré une croissance de 38,7 % par rapport à une année 2022 marquée par des perturbations de la chaîne d’approvisionnement et des livraisons.

Les ventes à particuliers stagnent tandis que les véhicules électriques recherchent des subventions

En revanche, les véhicules achetés par les particuliers ont stagné à 818 000 unités, ce qui est attribué par Mike Hawes, directeur de la SMMT, à la hausse du coût de la vie et des taux d’intérêt.

En ce qui concerne les ventes par modèle, la Ford Puma est en tête avec 49 591 véhicules vendus, suivie par le Nissan Qashqai avec 43 321 immatriculations. La Vauxhall Corsa se classe troisième avec 40 816 unités vendues.

Par ailleurs, bien que le nombre de voitures électriques ait atteint un niveau record l’année dernière, avec près de 315 000 unités, leur part de marché a légèrement diminué à 16,5 %, comparé à 16,6 % enregistré en 2022.

Lire aussi :   Succès en vue pour le nouveau Dacia Duster !

Pour relancer le marché, la SMMT appelle le gouvernement à réduire de moitié la TVA sur les nouveaux véhicules électriques pour les particuliers au cours des trois prochaines années, passant ainsi à 10 %. Mike Hawes souligne que le Royaume-Uni est à la traîne par rapport à d’autres pays européens en raison d’un manque d’incitations financières.

Pour 2024, la SMMT prévoit une légère augmentation de 3 % du nombre d’immatriculations de véhicules neufs au Royaume-Uni, atteignant environ 1,97 million.