Stellantis dévoile davantage d’informations sur son offre de rétrofit

Léo

Stellantis Qinomic rétrofit

Stellantis a présenté lors du salon Solutrans un Citroën Jumpy adapté aux besoins de La Poste. Cela a permis de découvrir les avancées techniques développées en collaboration avec le partenaire Qinomic, ainsi que l’offre commerciale prévue pour le second semestre 2024.

Stellantis dévoile son modèle rétrofité lors du salon Solutrans

Près d’un an après son partenariat avec Qinomic, Stellantis a choisi le salon Solutrans pour dévoiler son premier modèle rétrofité. Il s’agit d’un Citroën Jumpy aux couleurs de La Poste, ce qui témoigne de l’intérêt de l’entreprise pour cette offre, selon Xavier Peugeot, directeur de la Business Unit Pro One de Stellantis.

La commercialisation du service « e-Retrofit » débutera en France au second semestre 2024. Les détails sur les prix ne sont pas encore communiqués, mais Stellantis et Qinomic ont déjà révélé certaines informations.

Caractéristiques techniques et garantie

Les utilitaires légers de la gamme K0 qui passeront au rétrofit afficheront une autonomie de 200 km en cycle WLTP. Ils seront équipés d’une batterie de 45 kWh rechargeable de 20 à 80% en 54 minutes grâce à une borne rapide. Les véhicules seront animés par un moteur de 136 ch et auront une charge utile de 900 kg.

La transformation se fera dans une usine de Stellantis en France, probablement l’usine de Hordain (59) où sont fabriqués les K0. Les composants, y compris la batterie et le moteur, seront d’origine Stellantis. Le changement du système de freinage, la création d’une trappe de recharge et la condamnation de la trappe à carburant seront également effectués lors de la bascule au rétrofit.

Lire aussi :   2 000 opportunités d'emploi offertes par Stellantis dans ses réseaux

En termes de garantie, la chaîne de traction sera garantie deux ans et la batterie huit ans ou 160 000 km. L’entretien des véhicules rétrofités se fera dans le réseau Stellantis. Les éléments de motorisation thermique retirés seront réutilisés dans le cadre de l’économie circulaire.

Avec son offre « e-Retrofit », Stellantis vise à répondre aux besoins des grandes flottes et des artisans monopossesseurs qui souhaitent verdir rapidement leur flotte sans investir dans un véhicule utilitaire électrique neuf ou d’occasion. Selon Xavier Peugeot, le prix devrait être inférieur à 20 000 euros en tenant compte des aides nationales et régionales.

La procédure sera simple pour le client, qui devra contacter son concessionnaire pour envoyer le véhicule à l’usine de rétrofit, à condition qu’il soit éligible. Tout sera géré par Stellantis, assure Xavier Peugeot.