Le prochain ouvrage de Franck Cazenave se concentrera sur Tesla.

Léo

Franck Cazenave

Le directeur du développement de Citygo publiera en mars 2024 un nouveau livre intitulé « Tesla a tué la bagnole ! ». Après avoir écrit « Stop Google » et « La Robomobile », l’ancien responsable de Bosch France se penchera sur le constructeur américain, mettant à profit son expertise et son éloquence.

Franck Cazenave, expert des mobilités, rejoint Citygo après son expérience chez Bosch

Franck Cazenave, ancien membre du groupe Robert Bosch France, a récemment rejoint Citygo en tant que directeur du développement. Après une longue carrière axée sur le développement commercial et technologique, il apporte maintenant son expertise à ce spécialiste du covoiturage courte distance. Mais ce n’est pas tout, Franck Cazenave est également un auteur chevronné qui s’est intéressé à différentes problématiques liées à l’automobile et à la mobilité durable.

Il y a près de dix ans, il s’interrogeait sur le devenir du modèle économique de l’automobile dans son livre « Stop Google ». Plus récemment, son ouvrage « La Robomobile » explorait le sujet du véhicule autonome et de la mobilité durable. Aujourd’hui, il clôture son troisième livre, qui se concentre sur un sujet omniprésent dans l’industrie automobile, à la fois ancré dans le présent et tourné vers le futur.

« Monter dans une Tesla, une expérience saisissante »

Dans son nouveau livre intitulé « Tesla a tué la bagnole ! », Franck Cazenave plonge les lecteurs dans l’univers du constructeur américain. Il explore l’évolution de la voiture, passant de son passé à son avenir. L’auteur se remémore les voitures populaires et accessibles de son enfance, telles que la 2CV de sa grand-mère, la Fiat 500 de sa mère ou encore la Citroën AX de son frère. Il compare ces souvenirs à l’expérience de conduire une Tesla, qui est totalement différente et révolutionnaire.

Lire aussi :   Geely reprend la main sur Polestar, Volvo ne veut plus de la marque

Franck Cazenave décrit sa découverte de la Tesla Model S, prêtée par son ancien employeur, comme une expérience marquante. Il souligne la clé de la voiture, qui est remplacée par un téléphone, l’intérieur, qui se compose d’une grande tablette, et l’expérience de conduite, qui est incomparable à tout autre véhicule. Ces expériences quotidiennes avec sa Tesla Model Y l’ont inspiré à écrire ce livre.

« Une gamme resserrée pour des volumes gigantesques »

Au-delà de son témoignage personnel, Franck Cazenave analyse l’écosystème de Tesla dans son livre. Il explore la raison d’être de l’entreprise, son fonctionnement, son positionnement sur le marché, ses concurrents, la sophistication de ses véhicules, sa stratégie de distribution et son avenir. L’avènement de Tesla remet en question les bases de l’industrie automobile dans son ensemble.

La marque d’Elon Musk a non seulement popularisé les véhicules électriques, mais elle est en passe de les imposer comme une évidence. Alors que tout a commencé avec le Roadster, vendu à seulement 2 500 exemplaires, Tesla vend maintenant deux millions de véhicules grâce à seulement quatre modèles. L’entreprise prévoit également d’élargir sa gamme avec une berline haut de gamme, un camion, un pick-up et une citadine abordable de segment B, promis par Elon Musk à moins de 25 000 dollars.

« Comme si General Motors et Exxon ne faisait qu’un »

Tesla se distingue également par son modèle unique. Franck Cazenave souligne le génie d’Elon Musk, qui a imaginé non seulement la production de véhicules, mais aussi la production de leur propre énergie grâce aux superchargeurs. Cette approche est unique dans l’histoire de l’automobile. Tesla a même ouvert ses bornes de recharge à ses concurrents, qui peuvent ainsi utiliser son réseau et acheter de l’électricité.

Lire aussi :   Lancement de Stellantis dans l'échange de batteries

Bien que la stratégie de Tesla soit iconoclaste à bien des égards, elle présente également des imperfections. Franck Cazenave décrypte ces aspects dans son livre, notamment le modèle de distribution de l’entreprise, qui ne repose pas sur un réseau de concessionnaires traditionnels. Il souligne que l’expérience de la remise des clés peut être décevante, car le commerce automobile et la relation avec le client sont des métiers qui ne s’improvisent pas.

« Vendre des voitures n’est plus une finalité »

Fort de son récit, Franck Cazenave se penche sur l’avenir de Tesla. Il souligne que la finalité de l’entreprise n’est plus seulement de vendre des voitures. Même si le prix de la future citadine de Tesla, estimé à 25 000 dollars, est raisonnable pour une voiture électrique, il reste 2,3 fois supérieur à celui d’une Dacia Sandero, la voiture neuve la plus vendue en France. Pour Elon Musk, la véritable finalité est de vendre des « miles », de promouvoir le partage et l’automatisation des véhicules. Franck Cazenave prévient également que les ambitions de Tesla ne se limiteront pas à l’automobile. Son livre « Tesla a tué la bagnole ! » sera disponible en mars 2024.