Achat retardé : les Français repoussent l’acquisition de leur voiture

Léo

Les Français frileux face à l

Selon une étude menée par BVA Xsight pour AutoJM, les consommateurs français ne sont pas pressés d’acheter leur prochaine voiture en raison de l’inflation et de leur volonté de prolonger la durée de vie de leur véhicule.

Les Français hésitent à acheter une voiture

Une récente étude menée par BVA Xsight pour AutoJM révèle que les Français sont peu enclins à acheter une voiture. En effet, 65 % des personnes interrogées estiment que ce n’est pas le bon moment pour envisager un achat automobile. Seulement 5 % se disent prêts à franchir le pas.

Au-delà des perspectives à court terme, les intentions d’achat pour les douze prochains mois ne sont pas plus encourageantes. 55 % des Français interrogés excluent la possibilité d’acheter une voiture et un total de 79 % n’envisagent pas de passer commande.

Les raisons qui motivent les Français

Une inflation galopante est l’une des principales raisons avancées par 32 % des personnes interrogées pour expliquer leur décision, selon l’étude réalisée par AutoJM. Toutefois, pour 52 % des consommateurs, le contexte économique n’a pas d’impact sur leur intention d’achat.

Par ailleurs, l’étude met en lumière un intérêt croissant des Français pour la durabilité de leurs biens. En effet, 77 % des personnes interrogées souhaitent garder leur voiture le plus longtemps possible, tandis que seulement 13 % aspirent à un changement régulier. En moyenne, les conducteurs envisagent de conserver leur voiture actuelle pendant huit ans.

Les voitures d’occasion en tête

Malgré ces réticences, certains Français se décident tout de même à acheter une voiture dans les douze prochains mois. Parmi eux, près de deux-tiers (63 %) privilégient l’achat d’une voiture d’occasion plutôt qu’un modèle neuf.

Lire aussi :   Stellantis & You acquiert les affaires franciliennes du groupe Courtois

La tendance est également à la baisse des exigences. Près de la moitié des Français (49 %) optent pour un modèle avec moins d’options, tandis que 45 % se tournent vers des modèles d’entrée de gamme.

Par ailleurs, le prix n’est pas le seul critère pris en compte lors de l’achat d’une voiture. Pour 64 % des Français, il n’est qu’un élément parmi d’autres. Cependant, 29 % des acheteurs potentiels considèrent le prix comme déterminant, tandis que seuls 3 % lui accordent peu d’importance.

En moyenne, les Français sont prêts à dépenser 18 869 euros pour acheter une voiture. En comparaison, les personnes qui ne souhaitent pas acheter une voiture se limitent à un budget de 14 720 euros. Parmi les acheteurs, 47 % prévoient de payer comptant, tandis que 17 % optent pour un prêt automobile, 11 % envisagent la location (LOA ou LLD) et 6 % comptent sur l’aide de leur famille.

Enfin, parmi les personnes qui envisagent un achat à plus ou moins long terme, 78 % tiennent compte des bonus écologiques en vigueur avant de se décider. Seulement 13 % ignorent ce paramètre, d’après l’enquête réalisée pour AutoJM.