Concessionnaires : Début d’année mitigé

Léo

perspectives ventes début 2024

L’année 2024 commence de manière hésitante pour les acteurs de l’industrie automobile. Malgré une augmentation significative de 16,1% des immatriculations en 2023, le secteur a du mal à retrouver son dynamisme d’avant-crise. À l’approche des journées portes ouvertes, plusieurs concessionnaires font part de leurs perspectives.

Des avis partagés parmi les concessionnaires automobiles

Selon un important concessionnaire Renault de la région parisienne, l’année 2024 débute de manière peu enthousiasmante pour le secteur automobile. « Je n’ai pas de boule de cristal pour 2024, mais je trouve que cela commence assez mollement », déclare-t-il.

Cependant, cette perception n’est pas partagée par tous les acteurs du marché. Un distributeur du Sud-Ouest, spécialisé dans les marques du groupe Stellantis, affirme que leur carnet de commandes est en forte progression, ce qui laisse présager une année prometteuse. De plus, un autre concessionnaire multimarque du Centre affirme ne pas observer de différence par rapport à l’année précédente.

Des perspectives divergentes pour l’année à venir

Il est intéressant de constater que les concessionnaires automobiles ont des avis divergents quant à l’avenir de leur secteur. Alors que certains expriment leur inquiétude quant à un démarrage lent de l’année 2024, d’autres se montrent optimistes et soulignent une augmentation significative des commandes.

Il est important de noter que ces opinions peuvent être influencées par divers facteurs tels que la localisation géographique, les marques représentées et les performances individuelles de chaque concessionnaire.

Il est donc essentiel de suivre attentivement l’évolution du marché automobile au cours des prochains mois afin de déterminer si cette tendance mitigée se confirme ou s’il s’agit simplement d’un démarrage timide avant une accélération future.

Lire aussi :   Ronan Chabot termine son 21e Dakar