Préparation d’une interface en marque blanche par la plateforme MVO

Léo

centrale d

La centrale d’achats de véhicules d’occasion nordiste, MVO, se modernise en lançant une nouvelle interface qui offrira aux revendeurs la possibilité de travailler en mode vitrine. Cette évolution marque un vent de modernité pour l’entreprise.

MVO prévoit de lancer une solution en marque blanche pour les revendeurs de véhicules d’occasion

La centrale d’achats de véhicules d’occasion nordiste, MVO, a annoncé qu’elle prévoyait de lancer une solution en marque blanche en 2024. Cette nouvelle interface permettra aux revendeurs de se connecter et de travailler avec le stock en mode vitrine. Le directeur marketing de MVO, Matthieu Denis, n’a pas confirmé de date précise, mais a indiqué que le lancement aurait lieu en janvier ou février. Il a également précisé que l’interface offrira une personnalisation, notamment la possibilité d’appliquer automatiquement le niveau de marge du commerçant.

Une réponse aux besoins des revendeurs et à l’évolution du marché

La grille tarifaire de MVO sera progressive, avec une base de service gratuite et des options payantes en fonction des besoins des utilisateurs. Selon le porte-parole de l’entreprise, cette nouvelle application permettra aux clients d’aller plus loin pour convaincre les acheteurs, en offrant des fonctionnalités supplémentaires par rapport à la simple consultation du stock. Cette initiative s’inscrit dans une tendance du marché où les revendeurs cherchent à adopter une approche en mode vitrine et à travailler de manière plus agile. Elle fait également écho à la transformation du site internet de MVO en novembre 2023, qui était axée sur une meilleure expérience utilisateur sur les smartphones.

Le jeu de la diversification

En plus de son activité historique, MVO explore d’autres pistes, dont une dans le domaine de la carrosserie. Suite à la pandémie, l’entreprise a réalisé un investissement pour établir un nouveau bâtiment dédié à la réparation de véhicules endommagés pour des distributeurs locaux et des compagnies d’assurance. Par ailleurs, MVO a également récemment fait l’acquisition d’un lot de scooters, générant ainsi des marges intéressantes avec une rotation rapide. Bien que l’entreprise n’ait pas l’ambition de devenir une centrale d’achats de deux-roues, elle compte reconduire cette expérience opportuniste.

Lire aussi :   Cosmobilis renforce sa location avec Hitech : une collaboration gagnante