Le service d’EMA séduit les professionnels grâce à une nouvelle initiative

Léo

Entre Marchands Auto services additionnels

Depuis son lancement au printemps 2022, Entre Marchands Auto gagne en popularité auprès des utilisateurs. La plateforme met en avant divers services pour convaincre les professionnels.

Entre Marchands Auto : une diversité de services pour se démarquer

Après avoir adopté un modèle économique basé sur la rémunération à la performance, Entre Marchands Auto (EMA) ne compte pas s’arrêter là. La place de marché de voitures d’occasion souhaite se démarquer en proposant une diversité de services. Sous l’impulsion de son fondateur, Tristan Rubis, l’entreprise vient d’ajouter de nouvelles prestations à sa liste.

En plus de l’inspection à distance avec Mon Spécialiste Auto et du transport des véhicules pour les clients, EMA propose désormais le compte séquestre. Ce service a pour objectif de rassurer les deux parties lors d’une transaction sur la plateforme. Les fonds engagés sont bloqués afin de sécuriser le vendeur et sont transférés une fois que l’acheteur a validé la conformité du véhicule.

Ces services sont particulièrement importants pour les MRA, les garagistes et les modestes revendeurs indépendants, qui représentent la majorité des utilisateurs de la plateforme, selon Tristan Rubis. « J’ai été marchand et j’ai pensé EMA comme un moyen de consolider en ligne des listes d’acheteurs pour faciliter les relations et sécuriser les transactions », explique l’entrepreneur provençal.

Devenir un relai des éditeurs DMS

La dernière nouveauté d’Entre Marchands Auto a été lancée en septembre. La plateforme propose désormais de prendre en charge toutes les démarches administratives liées à une transaction entre professionnels. Tristan Rubis explique que les conditions d’accès à l’ANTS se sont durcies, ce qui rend plus difficile l’émission de titres pour certains revendeurs.

Lire aussi :   Rachat par Car Avenue de l'autre partie du groupe Savy

Ce service est commercialisé auprès des utilisateurs de la place de marché, mais pas seulement. Tous les professionnels peuvent faire appel à l’équipe d’EMA. Cela permet de promouvoir l’idée du guichet unique auprès des prospects.

Après un démarrage lent, Tristan Rubis semble avoir trouvé son créneau et son rythme. EMA compte aujourd’hui plus de 1 300 professionnels, dont 25 % ont publié au moins une offre. En l’espace d’un an, le volume de voitures d’occasion exposées a été multiplié par dix pour atteindre près de 5 000 unités, selon le fondateur.

Pour l’avenir, Entre Marchands Auto souhaite devenir un partenaire des éditeurs de DMS qui souhaitent intégrer le commerce automobile dans leur modèle d’affaires. « Nous existons pour aider les professionnels à se connecter plus efficacement entre eux. En se connectant à tous les DMS, le niveau de service passerait à un niveau supérieur », affirme Tristan Rubis avec conviction.