Normes Euro 7 : insatisfaction générale

Léo

normes euro 7 : insatisfaction générale

Les députés européens ont validé les nouvelles normes d’émissions de polluants Euro 7, ce qui ne fait pas l’unanimité parmi les constructeurs automobiles et les parlementaires écologistes. Les règles, qui sont très strictes, pourraient être mises en place dès 2026. La bataille entre les lobbyistes va s’intensifier jusqu’au trilogue et au vote au Conseil de l’Union.

Les normes Euro 7 d’émissions de polluants adoptées par le Parlement européen

Le 9 novembre 2023, les députés européens ont voté en faveur du texte décrivant les futures normes Euro 7 d’émissions de polluants. Le résultat du vote est sans appel, avec 329 voix pour, 230 contre et 41 abstentions.

Un texte qui ne favorise pas les constructeurs automobiles

Contrairement aux idées reçues, le texte adopté ne privilégie pas les constructeurs automobiles. En réalité, il reprend en grande partie les propositions de la Commission européenne. Les seuils d’émission des oxydes d’azote (NOx), des particules fines et des émissions de CO2 seront encore plus stricts, ce qui représente une sévérisation des normes.

Cet article est réservé aux abonnés. Pour accéder à l’intégralité de l’article, veuillez vous abonner en cliquant sur le lien suivant : [lien vers l’abonnement]. Si vous êtes déjà abonné, veuillez vous connecter en cliquant sur le lien suivant : [lien vers la connexion].


Lire aussi :   Inauguration d'une nouvelle usine en Chine par Forvia