Accord entre Mobilians et la FRCI entériné

Léo

Signature accord FRCI Mobilians

Les deux organisations ont conclu un accord de partenariat afin de protéger les intérêts de la corporation. Mobilians et la Fédération des réseaux de carrosserie indépendants (FRCI) travailleront ensemble pour rapprocher les décisions prises au plus haut niveau.

La FRCI et Mobilians s’associent pour répondre aux enjeux des carrosseries

Les membres de la FRCI (Fédération des réseaux de carrosserie indépendants) étaient tous présents à la signature de l’accord récemment annoncé. Le 22 septembre 2023, Francis Bartholomé (président national de Mobilians), Jean-Marc Donatien (président du métier Carrossier de Mobilians), Patrick Cléris (président de la FRCI) et Xavier Horent (délégué général de Mobilians) ont concrétisé leur association.

Les deux organisations comptent ainsi partager leurs connaissances et synchroniser leurs efforts pour répondre aux enjeux des carrosseries. Ils prévoient de porter d’abord leurs travaux communs sur trois thèmes. Il s’agira de promouvoir leurs métiers en matière d’emploi et de formation. Ensuite, l’ambition est de valoriser économiquement leurs activités en sensibilisant les pouvoirs publics, les assureurs, les experts et les flottes. Enfin, ils favoriseront les pratiques de RSE (responsabilité sociale et environnementale) dans les carrosseries dans le but notamment de participer à la décarbonation de la filière.

« Plus nombreux, plus forts »

L’accord est signé pour un an et sera reconductible. « Nous nous sommes fixés cette périodicité, afin de nous challenger et de commencer à travailler immédiatement », précise Patrick Cléris. « Nos adhérents vont faire partie d’une union, avec une boîte à outils à disposition des têtes de réseaux. » En retour, la FRCI apporte des informations de terrain sur l’état de « ses » 2 480 carrossiers, majoritairement indépendants.

Lire aussi :   Bee2Link officialise des partenariats avec Phyron, CarCutter et Tabletcar

Cette opportunité tombe à pic, car « nous avons besoin d’études prospectives les plus fines possibles en y ajoutant la valeur ajoutée sur le terrain. Cela nous permet ainsi de peser face aux donneurs d’ordres », précise Jean-Marc Donatien. Celui-ci rappelle que son métier au sein de Mobilians travaille déjà avec une feuille de route sur différents thèmes. « L’intégration de la FRCI va représenter un gros morceau supplémentaire. Mais plus nous sommes nombreux, plus nous sommes forts. »

En effet, l’union des deux organisations représente près de 10 000 réparateurs. Le syndicat compte ainsi près de 9 000 ateliers de carrossiers indépendants, agents et concessionnaires. Certains d’entre eux adhèrent également à l’une des six enseignes de la FRCI : Acoat Selected, AD, Alliance Automotive Group, Autoneo, Axial et Five Star. Mais, l’accord n’affilie pas automatiquement leurs adhérents au syndicat professionnel.

Accompagner les carrossiers face aux technocrates

Néanmoins, ces membres bénéficieront d’un accès privilégié aux outils de Mobilians. Parmi eux figurent creanceauto.fr (aide à la cession de créance), l’assistance juridique, le guide pratique des relations experts-réparateurs, etc. Le syndicat répond annuellement à 100 000 consultations juridiques par an, effectue 25 000 visites d’entreprises et organise plus de 500 réunions d’information sur le terrain.

« Nous devons être concrets, pour permettre à nos adhérents d’être performants et rentables. Nous devons répondre aux attentes de ces chefs d’entreprise qui sont souvent dans le brouillard face à des dossiers techniques et compliqués traités à Paris et Bruxelles », affirme Xavier Horent. Or, « la Fédération endosse la responsabilité d’accompagner au mieux ses adhérents, y compris face aux technocrates, aux pouvoirs publics et même à l’Union européenne » assure Patrick Cléris. Il espère donc renforcer cette mission grâce au savoir-faire du syndicat auprès des institutions.

Lire aussi :   L'entreprise Aboto propose l'entretien des VO par abonnement

Francis Bartholomé conclut en affirmant que « l’un des points essentiels est que le prochain contrat stratégique de la filière automobile va intégrer pour la première fois l’après-vente auto. Nous allons pouvoir nous y faire entendre et peut-être aussi obtenir des aides financières pour la RSE ou la digitalisation… Parallèlement, la FRCI va aussi être associée au Forum de l’artisanat [coorganisé par Mobilians et la FNA, ndlr] pour soutenir les réparateurs » auprès des pouvoirs publics en particulier.

Le président de Mobilians précise qu’il vise toujours à anticiper les problèmes et à les régler avant qu’ils ne touchent les professionnels. Une stratégie qui pourrait donc être sérieusement appuyée par la proximité des réseaux de carrosserie avec le terrain.